Entrez dans le monde médiéval-fantastique de Gloire et Honneur.


    Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Partagez
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Armand De Réas le Ven 29 Oct 2010 - 7:01


    Extrait du livre "365 personnalités marquantes en Norgod de 350 à nos jours", par Elias Duchêne, publié chez "Pointes d'Encres", 2° édition,
    année de publication: 935




    4° de couverture :




    E. Duchêne
    Moi, Elias Duchêne, dotorès es historicam, es philosophicat, es letterès, m'en vais vous conter le récit particulier d'hommes et de femmes qui, au fil de l'Histoire, ont marqué par leurs actes l'inconscient collectif.

    Je ne m'en vais pas vous donner la biographie d'hommes célèbres qui brillèrent par le simple fait de leurs naissances: princes, empereurs, chefs de guerres, prêtres, hommes d'églises influents, etc. Ceci n'est ici pas mon propos mais vous trouverez une multitude d'ouvrages de référence traitant du sujet. Je me fait fort d'en avoir écrit quelques-uns et vous invite à regarder à la fin du présent ouvrage ma bibliographie complète si le sujet vous intéresse.
    L'ambition du volume que vous tenez dans vos mains est d'attaquer l'Histoire sous un angle différent : celui des personnalités mineurs. Je veux parler de ces personnalités nées parmi le commun des mortels et qui, à force d'ambition, de travail, de bêtise ou tout simplement de chance, se sont hissé du statut d'inconnus, à celui de personnalités marquantes en Norgod et qui ont traversés les siècles, non dans les livres d'histoires, mais à travers la mémoire populaire.

    Vous découvrirez ainsi la véritable histoire de Kalfug l'explorateur, de Terendal l'intrépide; vous comprendrez pourquoi l'on dit aux jeunes enfants que si ils ne sont pas sages, l'Oncle Emrod viendra les chercher; vous connaîtrez le destin funeste qui fut réservé au poète et troubadour Joflin lors de sa grande tournée à travers tout le continent; vous saurez comment un simple brugnon a pu changer le cours d'une guerre.
    Et bien d'autres histoires épiques, frémissantes ou comiques d'hommes du commun qui ont su marquer la conscience collective.





    [...]
    Extrait p. 213




    Prénom et/ou Nom :

    Armand De Réas


    Introduction :


    Ceux qui connaissent l'histoire de cet homme racontent à son sujet tout et son contraire (dans la plus pure tradition orale), que ce soit sur ses attributs physiques ou mentaux, ou bien sur ses origines. La seule chose sur laquelle ils s'accordent sont les quelques faits marquants qui l'ont fait connaitre. Bien que ces faits marquants soient souvent romancés, ils n'en restent pas moins véridiques pour la plupart et particulièrement impressionnant venant d'un homme que rien ne destinait a être ce qu'il fut. Mais je vous expliquerait ceci plus tard. Je tiens d'abord à vous décrire l'homme tel qu'il nous est parvenu.


    Race :

    Humain


    Naissance :

    Il semblerait qu'il soit né le 7 Mila 747 sur le lieu-dit de Réas situé à l'Ouest de Norgod, entre Vieilletombe et Port-Pergas. (Source : acte de naissance datant du 13 Mila 757 découvert dans l'ancien lieu-dit de Réas, nouvellement Bréas)


    Métier :


    Gentilhomme flibustier (tel qu'il se décrivit lui-même dans une lettre envoyé à son père en l'an 769)

    Caractéristiques physiques :


    Dans le profil d'identité dressé par l'administration de la Marine et des Pêches de Port-Pergas en 772, Armand de Réas est décrit succinctement (dans la plus pure tradition administrative) comme étant de "taille moyenne, cheveux brun, bonne musculature, agile dans les haubans. Affectionne porter des bottes montantes et une épée à son côté."
    Quelques lignes plus loin, on peut lire que Armand était une personne "souriante, membre d'équipage apprécié pour sa bonne humeur et son optimisme". Bien que ceci ne soit plus tout à fait de l'ordre des caractéristiques physiques, on peut supposer que pour que l'administration de la Marine et des Pêches fasse cette observation, il fallait que cet attribut soit visible au premier coup d'oeil.


    Caractéristiques mentales :


    Outre son sourire et sa bonne humeur, il semble que Armand ait été un homme d'honneur et de principe, opposé à la malveillance naturelle. Ceci viendrait de ses origines nobles, sa famille l'ayant éduqué sous les auspices du code de l'honneur tel que l'imaginait les premiers chevaliers.
    Cependant, ce n'est pas pour rien si Armand se décrivait lui-même comme étant un "gentilhomme flibustier". Dans une correspondance entre le précepteur de Armand et sa famille datant de 756, celui-ci décrit Armand comme un enfant "filou, roublard". Bien que le jeune Armand ne soit alors âgé que de 9 ans, il semblerait que ces deux caractéristiques ne se soient pas effacés au fil des années. Plus tard, lorsqu'il s'engagera sur les voies maritimes, il renforcera cet aspect de sa personnalité au contact des autres marins. Une lettre de recommandation d'un commandant de navire daté de 763 indique que Armand était "travailleur et brillant" mais qu'il déconseillait "fortement de jouer une partie de dé avec lui". Bien qu'il fut attaché au principe de l'honneur et de la justice, il reste qu'arnaquer son prochain ne semblait pas lui poser de problème de conscience et que pour obtenir justice, il n'hésitait pas à passer par des chemins détournés, voir illégaux, plutôt que par les voies officielles et trop souvent inefficaces.



    Histoire :


    Mais qu'a donc bien pu faire Armand De Réas pour figurer en si bonne place dans ce livre? Peut-être n'en savez-vous rien. Peut-être que ce nom vous était inconnu avant d'être tombé sur cette page. Je m'en vais de ce pas rectifier cette lacune et vous serez alors seul juge pour dire si il méritait ou non mes hommages et votre lecture.

    Mais commençons par le commencement...

    Il est aisé de trouver des sources concernant la période durant laquelle Armand s'est fait connaître pour ses exploits. Il est plus délicat de trouver des textes relatant sa jeunesse. Ce qui est sûr c'est qu'il naquit dans dans le hameau de Réas, dépendant à cette époque de la famille De Réas, dont Armand est issu.
    La famille De Réas se revendiquait d'ascendance Impériale, de celle qui a gouverné Norgod pendant plusieurs siècles. Je veux bien sûr parler des Algior. Rien ne prouve qu'il disait vrai, rien ne prouve le contraire. On sait cependant qu'à l'époque d'Algior II, les De Réas occupait une place importante dans l'administration du continent. Durant la période des Ages Troubles (360-578), ils subirent un dur contrecoup lors du massacre d'Algior VIII (360) et des conséquences qu'on lui connait. La famille De Réas fut ruiné et pour une grande part massacré. Lorsque la paix fut signé entre Port-Pergine et Roc Rétif (578), la famille De Réas n'était plus que l'ombre de ce qu'elle avait été. Ne restait que le hameau Réas et leur lettre de noblesse. Près de deux siècles plus tard et les choses n'avaient pas beaucoup changés pour les De Réas. Le hameau s'était quelque peu agrandis et les De Réas avait acquis une prospérité discrète.

    C'est donc dans ce contexte que né Armand. Cadet d'une famille de cinq enfants, fils de nobles regrettant leurs glorieuses années. On sait qu'à cette époque il reçut une éducation complète et apprit l'escrime ainsi que le maniement de l'épée par un maître d'arme réputé. C'est une enfance visiblement paisible que vécut Armand et aucun évènement marquant ne vint perturber cette jeunesse.
    En 760, Armand eut treize ans et son père le poussa à voler de ses propres ailes. Le domaine familiale étant réservé à son frère aîné, il était nécessaire qu'il aille trouver fortune ailleurs. Son oncle, commandant du navire Almavira, navire de commerce effectuant des allers-retours fréquent entre Port-Pergas et Vieilletombe, accepta de le prendre sous son aile. Armand fut donc engagé comme mousse et découvrit le métier de marin sous l'oeil bienveillant de son oncle.

    Trois ans plus tard, Armand était devenu un marin accomplis et décida d'aller découvrir de nouveaux horizons. Il s'engagea donc sur le navire de guerre "L'Agrath-Mörken", et, son éducation aidant, devint rapidement chef de quart. Il participa à quelques escarmouches contre des pirates dont deux notables qui se soldèrent par un abordage victorieux auquel il participa comme en atteste le journal de bord du commandant en charge de "L'Agrath-Mörken" (consultable au musée de la marine de Port-Pergas).
    En 766, Armand eut 19 ans et revint à des activités plus pacifiques. Au printemps, il s'engagea en tant que quartier-maître sur "l’Etincelant", un navire marchand faisant la navette entre les trois continents. "L'Etincelant" était un fort tonnage transportant nombreuses marchandises de valeurs. Une célébrité à son époque. La paye devait être bonne et Armand dut goûter aux joies de la navigation facile et aux ports accueillants.
    Le plaisir fut de courte durée puisque durant l'hiver 766, dans une mer agité, "l'Etincelant" fit la rencontre d'un navire pirate nettement supérieur en vitesse et en armement. Cependant, "l'Etincelant" ne s'avoua pas vaincu. Armand prit les choses en main. Fort de sa petite expérience militaire, il s'employa à organiser la défense du navire et l'organisa si bien qu'il parvint à couler le navire ennemis. Hélas, avant de sombrer, celui-ci envoya une bordée fatale qui atteignit "l'Etincelant" et l'envoya par le fond sans lui laisser une chance. La tempête aidant, l'équipage n'eut vraisemblablement pas le temps de mettre une chaloupe à la mer et ils se retrouvèrent au milieu des vagues à devoir s'accrocher à des bouts de bois pour leurs survies.

    Dans la lettre qu'il envoya à son père en 769, il y explique qu'il se trouvait seul, au milieu des flots glacés, accroché à un bout de bois et croyant sa mort venu, lorsqu'il vit venir à lui une chaloupe transportant quelques survivants pirates. Croyant que ceux-ci venaient l'achever pour venger la perte de leur bateau, Armand lança à l'homme qui se trouvait à la proue de l'embarcation, en manière de bravade:
    "C'est moi qui ai coulé votre navire!"
    Le pirate le regarda quelques instants du haut de son embarcation puis répliqua simplement:
    "Je sais", avant de lui tendre la main.
    Armand fut, d'après ce qu'il en dit dans sa lettre, trop étonner pour comprendre qu'en fait de l'achever, le pirate venait pour le sauver. C'est seulement lorsque celui-ci sourit de le voir ainsi estomaqué qu'Armand comprit et saisit la main du pirate pour être tiré hors des flots.

    Il s'avère que l'homme qui l'avait tiré des flots était le second du navire pirate coulé (le capitaine avait vraisemblablement périt lors du naufrage). Il s'appelait Davos Caïn et était un pirate réputé à son époque (il aurait sûrement pu figurer dans le présent ouvrage si sa vie avait été davantage documenté). Quoi qu'il en soit, Davos sauva Armand, et ce même Davos l'introduisit dans le milieu de la flibuste.

    Les années qui suivirent sont assez flous. Il est clair que Armand prit contact avec le milieu pirate et qu'il s'y intégra. Étant donné le caractère illégal de cette activité, savoir ce que fit Armand durant cette période est assez délicat. Il existe une chanson qu'entonne parfois les marins dans les tavernes de Norgod. J'attire votre attention sur ce refrain :

    « […]
    Passe la bière, ami Davos !
    Avant qu'Armand, ne te défausse !
    Si tu tiens l'cap, ami Réas !
    C'est parce qu'en fait, Caïn trépasse !

    Et glou ! Et glou !
    Et glou ! Et glou !
    [...] »

    Certes, c'est une chanson paillarde, et je doute que ceux qui la chantent sachent qui étaient Armand De Réas ou Davos Caïn. Il n'empêche qu'il paraît clair que ces deux protagonistes vécurent quelque aventure ensemble. Suffisamment longtemps du moins pour qu'ils soient tous deux l'incarnation de la beuverie amicale pour certains marins de Norgod ayant un répertoire paillard poussé.

    On retrouve la trace d'Armand en 769 lorsqu'il écrivit à son père pour lui décrire son quotidien. Il servait alors à bord d'un vaisseau corsaire au service de Sa Majesté à Sipahan. Bien que l'exercice corsaire soit une activité moins illégale que celle de la piraterie, il n'en demeure pas moins que nous savons peu de chose sur ses allées et venues. On soupçonne simplement qu'il était alors un officier de pont apprécié aussi bien par ses supérieurs que par ses subalternes.
    772 : Nous retrouvons notre cher fonctionnaire de l'administration de la Marine et des Pêches qui nous signale le retour d'Armand à Port-Régas. Dans ce document, outre la description physique d'Armand, il y est précisé que Armand aurait demandé audience à son Excellence afin de se voir confié la direction d'un navire de guerre au Service de Sa Majesté. Autrement dit, il est fort probable que Armand souhaitait exercer le métier de corsaire dans son pays natal et que, fort de son expérience, il en ait fait la demande officielle.

    Ce fut un échec, peut-être parce que Son Excellence refusa sa demande mais plus probablement parce que le père d'Armand mourut durant l'hiver 772 à l'âge de 69 ans. Armand dut donc avorter sa requête pour rentrer dans son hameau natal afin d'assister aux funérailles. Il restera vraisemblablement quelques mois là-bas.

    Nous arrivons désormais à l'année 774. Armand était rentré peu de temps auparavant à Port-Pergas et avait pour objectif affiché de faire fortune par n'importe quel moyen afin de pouvoir se payer un navire digne de ce nom. Ce sont les quelques mois et années suivant l'an 774 qui firent d'Armand la personnalité marquante resté jusqu'à nos jour dans la mémoire populaire.

    Je vais désormais vous conter l'un de ses plus haut fait. C'est cet acte particulier qui je crois a fait de lui quelqu'un de fascinant et qui suscite encore aujourd'hui autant de curiosité. L'imaginaire collectif est bousculé lorsque l'on entend ce récit au coin du feu ou dans une bonne auberge entre deux pintes de bières et nombre de poètes ont écrit vers et chansons après l'avoir entendu (dont quelques-unes écrites par l'artiste maudit Joflin en personne → cf. p. 380 pour plus de détail sur Joflin).

    Et je crois pouvoir dire sans me tromper que c'est cet acte qui a valu de donner à Armand De Réas le surnom de ...


    […]

    (fin de l'extrait, suite p.214)



    Compétences :

    - Epée : 3
    - Arme de jet : 2
    - Esquive : 3

    - Commandement : 3
    - Stratégie maritime : 2

    - Impérial : 4
    - Sipahan : 3

    - Marchandage : 2
    - Persuasion : 3
    - Charme : 2

    - Furtivité : 3
    - Crochetage : 2

    - Musculature : 2
    - Acrobatie : 2
    - Escalade : 2
    - Natation : 2
    - Endurance : 2

    Équipement :

    - Chemise en lin
    - Pantalon en lin
    - Botte en cuir
    - Ceinture en cuir

    - Sabre de corsaire (Épée médiocre)
    - Dague de jet médiocre x 3
    - Pierre à aiguiser

    - Sac en cuir
    - Bourse en cuir
    - Gourde en cuir

    - Canne à pêche en bois
    - Savon

    - Pain rond x 4

    4 Norus 8 Fials 5 Frelins

    Où débute mon aventure ?
    A Port-Pergas


    Pourquoi mon personnage débute-t-il son aventure à cet endroit ?
    Armand commence l'aventure à Port-Pergas dans le but de faire fortune et éventuellement de trouver un bateau sur lequel il puisse s'engager

    Voulez-vous rejoindre un groupe de joueurs ?
    Oui.


    Souhaitez-vous un accompagnateur ?
    Pas pour le moment, si j'ai besoin, je le dirais.



    Dernière édition par Armand De Réas le Lun 21 Mar 2011 - 2:06, édité 8 fois
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Armand De Réas le Ven 18 Mar 2011 - 1:09

    Bon, me revoilà !

    J'ai mis à jour ma fiche en rajoutant mes compétences et mon équipement.
    J'ai mis à jour mon pseudo aussi.

    On commence quand Very Happy ?
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Anji le Ven 18 Mar 2011 - 13:25

    Je suppose qu'il y a une erreur quand tu dis Dague de Jet x2. C'était x3 ? Ou tu en veux 6 en tout ?

    En tout cas, en comptant x3, il te reste 4 norus, 8 fials et 5 frelins normalement Razz.

    Il manque le but secret de ton personnage. C'est une idée de Brisecous, je n'y tiens pas particulièrement (^^) mais vu que les autres le mettent, j'aimerais que tu en fasse autant. Encadré dans la balise [ hide ], nous seront les seuls à le voir.

    Concernant ton histoire et sa répercussion sur tes compétences, j'aurai vu 4 en Imperial (il sait écrire) et au moins 3 en Sipahan (s'il a travaillé dans la marine Sipahanne, il sait nécessairement le parler correctement ^^).

    Concernant ton pseudo, pourquoi ne pas mettre ogr dans ta signature plutôt ? Enfin comme tu veux Razz.


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Armand De Réas le Sam 19 Mar 2011 - 2:25

    Corrigé ! Very Happy
    Une petite question concernant les langues : si le niveau 4 c'est l'écriture, qu'est-ce que le niveau 5 ? (avoir la possibilité de falsifier les documents peut-être?)
    avatar
    Brisecous
    Grand Manitou

    Messages : 403
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Feuille de personnage
    Mes dispos: Aucun
    Style de rp : Indécis

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Brisecous le Sam 19 Mar 2011 - 2:43

    Niveau 5 je pense que c'est le niveau "érudit" Wink


    _________________
    Moi aussi j'ai un blog !
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Anji le Sam 19 Mar 2011 - 15:17

    Bon, je valide cette fiche ^^.

    Tu as également le droit au bonus de belle fiche. Un bonus personnalisé en rapport avec le BG de ton personnage. Désire tu quelques chose ? (Tout en restant dans le raisonnable Razz).

    Vu ton personnage, je te propose de commencer niveau 2. Il a déjà roulé sa bosse quelques années, mais c'est toi qui décide ^^.


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Armand De Réas le Sam 19 Mar 2011 - 23:05

    Super !

    Va pour le niveau 2 alors.
    Je peux avoir une paire de dès pipés avec ça ou bien ça fera trop?

    Comment se passe la montée de niveau?
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Anji le Dim 20 Mar 2011 - 12:34

    Pour le niveau : http://gloire-honneur.fr-bb.com/f15-conclave-des-mdjs

    N'oublie pas de uper un peu ta musculature et ton endurance pour coller avec ton personnage.

    Tu peux rajouter ceci dans ta signature : http://gloire-honneur.fr-bb.com/t187-armand-de-reas

    Je te laisse remplir les champs de description physique et mentale de ta fiche de personnage.

    Bon Jeu ^^.


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Armand De Réas le Lun 21 Mar 2011 - 2:08

    Ça y est, j'ai uppé !

    Contenu sponsorisé

    Re: Armand de Réas : Gentilhomme flibustier

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 21 Juil 2017 - 18:49