Entrez dans le monde médiéval-fantastique de Gloire et Honneur.


    Kamos Gaziel Merop

    Partagez
    avatar
    Kamos Merop
    Niveau 1

    Messages : 33
    Date d'inscription : 20/10/2010
    Age : 22

    Kamos Gaziel Merop

    Message par Kamos Merop le Ven 8 Avr 2011 - 9:15

    Mon personnage

    Prénoms et nom :
    Kamos Gaziel Merop.

    Race :
    Humain.

    Âge :
    24 ans.

    Métier :
    Bretteur et érudit.

    Aspect physique :
    « L’apparence n’a de valeur qu’entre semblables. Un troll ne voit qu’en nous une simple bouchée de viande. »
    - Kamos Gaziel Merop, bretteur et érudit.

    Kamos est d’une stature plutôt grande, faisant aux alentours du mètre quatre-vingt, mais n’est pas toutefois véritablement imposant. Bien que musclé, cela n’est pour autant particulièrement visible, si ce n’est au niveau des bras et de ses épaules un peu plus larges que normalement. C’est un homme donc bien portant, mais pas non plus d’une puissance exceptionnelle ou à la musculature remarquable.

    Kamos a des yeux gris perçants, avec une chevelure brune coupée courte et une pilosité faciale totalement absente. En effet, le bretteur veille soigneusement à l’entretien de son visage et ne tolère que, dans les pires des cas, une barbe de trois jours. Trouver un chirurgien-barbier est un automatisme après chaque arrivée. Au pire, il se contente de pratiquer un rasage éclair avec le matériel qu’il a disposition.

    Avec des traits fins, son visage reste très agréable pour la gente féminine. Souvent doté d’un sourire révélant des dents parfaites et blanches, ce dernier devient désagréable lorsque Kamos fait preuve d’une ironie mordante et de son irrespect caractéristique. On rajoutera à cela des vêtements propres et bien ajustés, qui termine de donner un air charmeur au bretteur.

    Pour résumer, Kamos est un beau, vigoureux et jeune homme, avec une bonne prestance. Les traits physiques caractéristiques du bretteur, en somme.

    Psychologie :
    « Le métier d'un héros est de mourir glorieusement. Le mien, c'est de gagner de l'argent. »
    - Kamos Gaziel Merop, bretteur et érudit.

    On peut décrire Kamos comme un érudit compétent, un bretteur assez talentueux, un philosophe plutôt optimiste, une fripouille irrévérencieuse et un dépravé très content de lui-même. C’est dire à quel point le personnage rassemble des points contradictoires et concentre d’avis différents sur sa petite personne. A vrai dire, tout cela est strictement vrai dans un sens, mais mérite amplement une analyse plus poussée.

    Tout d’abord, Kamos est un homme volontaire et particulièrement aventureux. Il ne supporte pas l’inactivité, ni même la routine ou l’absence de concret dans ce qu’il fait. Rien ne l’énerve plus que de rester des journées à ne rien faire au même endroit. Cela ne l’empêche pas de manquer parfois d’entrain ou de faire preuve de paresse, surtout quand il profite des bonnes choses.

    En effet, Kamos est doté d’un caractère impertinent, espiègle et plutôt détendu. Il se montre en général affable, mais n’hésite pas à désarçonner ses interlocuteurs en les mettant face à leurs contradictions, à leurs superstitions ou les coutumes qu’ils appliquent, surtout quand Kamos les trouve stupides, ridicules ou naïves. C’est un homme espiègle, à l’esprit, à la lame et au verbe affûté, qui se comporte en parfait vaurien, appréciant les jolies femmes, le vin et la musique.

    Ajoutons à cela une hantise presque surnaturelle de l’autorité. Kamos ne reconnaît personne en supérieur ou en inférieur, mais simplement des égaux. Si s’il se plie bien aux conventions sociales de l’aristocratie, c’est simplement qu’il en est issu et sait que les têtes tombent vite lorsqu’on a le pouvoir. Il maintient donc une certaine aura de respectabilité et de bienveillance, essentiellement pour se protéger de tout problème.

    Bien que doté d’une nature plutôt imprévisible et penchée vers la philosophie, Kamos est dotée d’une nature éminemment pragmatique en matière d’argent, de savoir et de découvertes. C’est un érudit, et à ce titre, il analyse judicieusement et sans préjugés chaque situation et chaque individu. Si cela le rend tolérant et conciliateur envers des nobles, des érudits aux idées contraires ou des membres d’autres races, on ne peut pas dire que cela participe à d’excellentes relations avec les paysans superstitieux, les fanatiques et les bigots.

    Au combat, Kamos se montre audacieux, intrépide et courageux, prêt à aller dans des lieux dangereux si cela lui rapporte quelque chose. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il ne sait pas fuir ou qu’il se sacrifiera au combat. Face à une situation désastreuse, il n’hésitera pas à prendre ses jambes à son cou et laisser ceux qu’ils le souhaitent face au danger. Comme il le répète souvent, c’est le métier d’un héros de mourir glorieusement.

    Histoire :
    « La vie n’est qu’un assemblage d’évènements sans aucune cohérence, mon cher. C’est le récit qui lui donne de l’importance et du sens. »
    - Kamos Gaziel Merop, bretteur et érudit.

    Histoire des trois branches de la famille des Merop
    Avant de commencer à conter l’histoire de Kamos Gaziel Merop, il est nécessaire de rappeler les faits d’armes et les évènements fondateurs de la famille noble des Merop, qui s’éparpilla à travers les trois continents. Originellement, les Merop étaient une famille aristocratique perginienne, doués dans les arts militaires et la diplomatie. En 510, la famille des Merop se sépara en trois branches suite à ce qui resta dans l’histoire sous le nom de « la trahison du chevalier Merop ».

    A l’époque, le patriarche de la famille était le marquis de Wisenheim, Gaziel Merop, vassal de Port-Pergas. Ses trois fils, Carus, Nemor et Tuonen, étaient destinés à de brillantes carrières dans l’armée. Carus devait reprendre le titre de son père, tandis que ses deux frères reçurent un titre de capitaine et menèrent contre le royaume de Roc-Rétif des compagnies de soldats. Lui-même était commandant d’une des armées du comté de Port-Pergas.

    Toutefois, l’existence auquel Nemor semblait condamné à cette existence ne lui plut point. Il souhaitait le pouvoir, l’argent. Pas un poste minable à perpétuité dans une armée dont il ne partageait pas forcément les buts, ceux de vaincre et détruire le royaume ennemi de Roc-Rétif. En apprenant cela, les espions de Roc-Rétif proposèrent un échange à Nemor Merop ; il amenait son père, ses frères et une partie de leurs troupes dans une embuscade, et gagnait en échange un titre de baron, une charge militaire et des quantités astronomiques d’argent des Monts du Nord.
    Malgré quelques réticences à massacrer sa famille, Nemor accepta finalement, cupidité et soif de pouvoir prenant le dessus.

    Une petite négligence de Tuonen, qui n’attendit pas le retour des éclaireurs, mena droit les troupes dans l’embuscade. Néanmoins, les forces rétifiennes, supérieures en nombre, furent repoussées par les vétérans des Merop et le génie militaire des trois Merop. Cependant, au plus fort de la bataille, Nemor larda son père de coups. Avant d’expirer, Gaziel promit à son fils un funeste destin à sa descendance.

    Carus ayant survécu, il reprit le titre familial et les charges qui incombaient à son père. Tuonen refusa quant à lui une charge de commandant, donné par le comte de Port-Pergas lui-même. Le dernier fils de Gaziel Merop souhaitait expier les fautes qui avait conduit à l’assassinat de leur père, et c’est ainsi qu’il partit en Amresia.

    Tuonen prit la tête d’une compagnie de mercenaires, combattant pour Hautesylves, les tribus de DjelFa, les Nains des Montagnes noires, et enfin, pour l’Empereur de Sipahan afin de combattre les « Oreilles pointues ». La témérité et les capacités stratégiques comme logistiques de Tuonen poussèrent l’Empire d’Amresia à prouver sa reconnaissance en lui octroyant le titre de comte et le fief de Palan, situé à proximité des Marais des Soupirs.

    Chacune des lignées vécut alors sa propre histoire. La branche pergasienne, les Merop-Wisenheim connut encore une longue carrière, et bien qu’ayant perdu en influence, il fournit des militaires et des diplomates dévoués à la cause du comte. Elle-même se subdivisa à nouveau en deux branches ; en effet, le chevalier Ostian Merop choisit de rejoindre le royaume de Djel’Fa en 752 comme conseiller militaire et capitaine-mercenaire. Les Merop-Wisenheim de Djel’Fa obtinrent onze ans plus tard une charge héréditaire.

    La lignée des Merop ralliée à Sipahan eut une certaine importance après que Tuonen prit son titre. Elle n’eut jamais d’influence, au contraire des autres branches (ce qui correspondait au désir de modestie de Tuonen Merop). Néanmoins, elle donna un certain nombre de chevaliers, d’officiers impériaux et de gestionnaires capables, et la majeure partie de la famille se contenta de gérer son domaine avec diligence et doigté.

    La lignée des Merop-Palens, rallié à Roc-Rétif, se rendit célèbre par les maux qui la frappèrent, devenant la « lignée maudite » du royaume. Bien que les barons fussent proches de la famille royale, elle connut un nombre important de dégénérés, de fous et d’hérétiques. L’héritier de Nemor, Silas, devint fou et avait pour habitude de se promener nu en laisse en jappant, tenu par sa servante. Nemor finit par faire enfermer Silas dans un asile, où il resta le restant des quarante années de sa vie.

    Plus tard, en 624, il fut révélé que le frère du baron Celann Merop-Palens pratiquait la nécromancie et l’invocation de démons. Il avait monté un important réseau d’espionnage à son profit et prévoyait de renverser le roi de Roc-Rétif. Celann, en découvrant la vérité, tortura et exécuta lui-même son frère, démantela le réseau et réussit, à temps, à éviter la mort du prince de la main d’une horreur griffue démoniaque.

    Plus tard, d’autres cas de folie ou de sédition éclatèrent parmi la famille, mais le plus notable fut la découverte en 692 de « la Loge des Secrets », un culte hérétique composé de vampires et dirigé par un membre étonnamment secret des Merop-Palens, lui-même vampire. Aidé par des paladins de Gilnis, des Chasseurs de Déviants et des hommes de la police secrète de Roc-Rétif, la baronne Eris Merop-Palens fit massacrer la loge, bien qu’il semble que quelques vampires y échappèrent. Néanmoins, le point d’orgue arriva en 760.

    Le baron Saul Merop était devenu peu à peu instable, se montrant à la fois violent et cruel. Au cours d’un banquet organisé par sa famille, Saul se présenta, la tête encore fraîche d’un des gardes entre les mains. Les participants, membres des grandes familles nobles de Roc-Rétif, furent pratiquement tous massacrés. Il fallut l’intervention du roi Halfgar lui-même et des Louvetiers pour arrêter la folie sanguinaire de Saul Merop-Palens. Néanmoins, Saul disparut à la faveur d’une poursuite dans sa riche demeure, et depuis, plus personne ne le revit.

    Kamos Gaziel Merop
    Kamos Gaziel Merop naquit un jour ensoleillé de 750. Sa mère mourut en couches et il ne connut son père que peu, puisque ce dernier combattait les Orcs et finit par être tué au combat en 757. Celui qui éleva Kamos fut donc son oncle, le comte Magnus Merop. Ce dernier l’éduqua pour devenir un érudit et un excellent gestionnaire, mais le caractère indiscipliné, irrespectueux et rusé de Kamos ne le prédisposait pas à une telle tâche. De mauvaise grâce, il se conforma aux choix de son oncle de devenir son successeur. L’unique fils de Magnus, avait rejoint l’armée en tant que chevalier.

    Néanmoins, le chemin tout tracé du bretteur fut rapidement interrompu par les révélations de son oncle. Ce dernier lui révéla que, dans son exil, son illustre ancêtre Tuonen Merop n’avait pas fait que diriger une compagnie de mercenaires ; il avait découvert des informations sur le trésor du héros Arnas Hern. Ce dernier, avait selon la légende, amassé un gigantesque trésor, plus que les coffres de l’Empire de Norgod ne put jamais avoir. Considérée comme une légende et une faribole par les historiens, qui n’y voyaient que des délires dans la période mal connue de la Reconstruction.

    L’ancêtre de la lignée avait laissé une demi-dizaine de parchemins sur le sujet, dans un mélange de langues plus ou moins anciennes, recouvert par un complexe codage. Le comte s’était déjà efforcé, quelques années auparavant, de déchiffrer le code ; il sembla toutefois incassable sans une recherche approfondie et l’exploration des endroits où Tuonen Merop avait voyagé.

    Il sembla que toutefois le trésor d’Arnas Hern n’intéressait pas seulement les Merop. Au cours de l’hiver 773, un incendie se déclara dans le manoir des Merop, et par chance, Kamos y échappa. Sauvant le peu qu’il trouva, il disparut une année avant de réapparaitre à Port-Pergas.

    Compétences :
    « Sachez que mes compétences ne s’arrêtent qu’au combat et à l’érudition, et que j’ai nombre d’autres atouts… »
    - Kamos Gaziel Merop, bretteur et érudit.

    Compétences de combat :
    - Epée : 3 (2 points).
    - Esquive : 3 (2 points).

    Compétences de guerre :
    - Intimidation : 2 (1 point).

    Compétences linguistiques :
    - Sipahan : 4 (3 points).
    - Impérial : 3 (2 points).

    Compétences de savoir :
    - Géographie de Norgod : 2 (1 point).
    - Histoire : 3 (2 points).
    - Mythes et Légendes : 2 (1 point).

    Compétences sociales :
    - Persuasion : 2 (1 point).
    - Charme : 2 (1 point).

    Compétences de filouterie :
    - Furtivité : 2 (1 point).

    Compétences athlétiques :
    - Acrobatie : 2 (1 point).
    - Course : 2 (1 point).
    - Endurance : 2 (1 point).

    Équipement :
    « Pourquoi être armé en toutes circonstances ? Parce que la méfiance est mère de la sûreté. »
    - Kamos Gaziel Merop, bretteur et érudit.

    - Epée médiocre : 5 500 radis.

    - Bottes en cuir : 2 500 radis.
    - Gants en cuir : 2 000 radis.
    - Pantalon en lin : 1 000 radis.
    - Cape en laine : 2 000 radis.
    - Chemise en lin : 1 000 radis.

    - Sac en cuir : 2000 radis.

    - Bourse de ceinture : 800 radis.
    - Gourde en cuir : 800 radis.
    - Couverture : 5 000 radis.
    - Pierre à aiguiser : 500 radis.

    - Lotion purifiante : 500 radis.
    - Petit bandage : 1 000 radis.

    - Vin (équivalent de 5 verres remplissant l’outre) : 100 radis.

    - Argent restant : 3 Fials.

    - Parchemins annotés de Tuonen Merop : Objet RP.

    Bien commencer

    Où débute mon aventure ?
    Kamos Merop commencera à Port-Pergas.

    Pourquoi mon personnage débute-t-il son aventure à cet endroit ?
    Kamos Merop commence à Port-Pergas car il a souhaité avant tout disparaître d’Amresia

    Voulez-vous rejoindre un groupe de joueurs ?
    Pour l’instant, je ne souhaite pas jouer en groupe.

    Souhaitez-vous un accompagnateur ?
    Dès qu’elle sera sortie de l’auberge du Gai Albatros (ou à moins que notre ami Kamos Merop puisse lui-même y entrer), la belle et rusée Liserande Sae m’accompagnera.

    Quel est le ou les but(s) secret(s) de votre personnage ?


    Dernière édition par Kamos Merop le Dim 19 Juin 2011 - 9:02, édité 2 fois
    avatar
    MDJ (Eusebius)
    Maitre du Jeu

    Messages : 20
    Date d'inscription : 03/04/2011

    Re: Kamos Gaziel Merop

    Message par MDJ (Eusebius) le Sam 9 Avr 2011 - 20:31

    J'ai lu plusieurs fois cette superbe fiche, et n'ai rien trouvé. Le contexte me semble cohérent.

    J'attends l'avis de l'autorité supérieure.
    avatar
    Kamos Merop
    Niveau 1

    Messages : 33
    Date d'inscription : 20/10/2010
    Age : 22

    Re: Kamos Gaziel Merop

    Message par Kamos Merop le Mar 12 Avr 2011 - 17:23

    Marmotte ?

    (Oui, c'est... Original pour remonter le sujet.)
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Kamos Gaziel Merop

    Message par Anji le Mer 13 Avr 2011 - 12:35

    On se perd rapidement dans ton histoire si on ne prend pas le temps de la lire avec attention. Mais bon, avec une lecture attentive on s'y retrouve.

    Toi comme d'autres avez encore fait un personnage qui a déjà roulé sa bosse. Mais bon s'pas grave.

    Je valide. Bon RP.


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Kamos Merop
    Niveau 1

    Messages : 33
    Date d'inscription : 20/10/2010
    Age : 22

    Re: Kamos Gaziel Merop

    Message par Kamos Merop le Mer 13 Avr 2011 - 13:45

    Pour la fiche de personnage, ai-je quelque chose de particulier à faire ?
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Kamos Gaziel Merop

    Message par Anji le Mer 13 Avr 2011 - 20:29

    Erf, j'avais pas beaucoup de temps ce midi pour le faire. J'ai juste validé è_é.

    Alors tu as juste ça à mettre dans ta signature : http://gloire-honneur.fr-bb.com/t230-kamos-gaziel-merop ainsi que remplir les champs de descriptions physiques et mentales.


    _________________
    Anciennement Leelou

    Contenu sponsorisé

    Re: Kamos Gaziel Merop

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017 - 9:17