Entrez dans le monde médiéval-fantastique de Gloire et Honneur.


    Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Partagez
    avatar
    Jedalcën d'Aml'Mosian
    Niveau 1

    Messages : 28
    Date d'inscription : 05/04/2011

    Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Jedalcën d'Aml'Mosian le Mar 5 Avr 2011 - 19:20

    Prénom, surnom, nom : Jedalcën d’Aml’mosian

    Race : semielfe noir

    Âge : 56 ans, d’apparence : la trentaine.

    Métier : Bretteur (style d’escrime inspiré des Lames du Couchant elfique, modifié par les elfes noirs et basé sur l’agilité, la sournoiserie et la rapidité) et bateleur.

    Aspect physique : De ses origines sombrelfiques il ne garde que peu de choses sinon la grâce de ses gestes et la minceur de son corps. En effet, ce grand échalas semble plus long que large, avec ses jambes-allumettes qui n’en finissent plus et ses doigts calleux à cause du maniement de l’épée mais étrangement fins et longilignes. Dotés de muscles secs plutôt que noueux, l’escogriffe dispose d’un corps tendu et vif, développé à force d’entraînements éreintants comme de voyages difficiles. Son visage également a quelque chose d’elfique, avec ses traits réguliers mais étroits. Il n’est d’ailleurs pas beau, ce faciès pâle à l’œil torve ! Il a un petit quelque chose bizarre qui se révèle encore plus quand se dessinent sur les lèvres, d’un carmin qui détone au milieu de ce visage blafard, un sourire peu rassurant voire tout à fait dérangeant.

    Le reste de son anatomie est très humain. Son teint cendreux, il le tient de sa mère, tout comme ses yeux noisette sombre. Sa chevelure brune lui vient également de son côté humain, ce qui fut utilisé par son père pendant plusieurs décennies.

    Psychologie :
    Sang noir oblige ? Il est d’un naturel tortueux. On peut le voir à son regard, c’est un homme rusé, voire sournois. Habitué au mensonge, à agir par nécessité, il sait se frayer un chemin via les routes obscures. La fin justifie les moyens, pour lui. Aussi sa rouerie n’est plus à faire : il n’est pas du genre respectueux paladin. C’est un sicaire sans scrupule et un magouilleur de la pire espèce. Sa parole ne vaut rien, et son épée a pénétré plus de dos dans l’obscurité d’une gargote que de torse lors d’un duel à la loyale.

    Histoire :
    Jedalcën d’Aml’mosian est un enfant de l’exil. Il est le fruit d’une union étrange dont l’anecdote s’inscrit dans un mouvement plus grand de l’histoire des elfes. C’était il y a très longtemps, quelques siècles déjà, lorsque les elfes noirs disparurent des forêts du Ponant. L’un de ces elfes était l’ancêtre de Jedalcën. Il venait d’un village des collines appelé Aml’mosian, l’Arbre ombreux en elfique, avant d’en avoir été chassé par la coalition nano-humaine. Ce dernier avait alors rejoint ses frères dans leurs exodes au fin fond des montagnes noires, le refuge du nord. Mais contrairement à la majorité de sa race, il espérait que les elfes finissent par se révolter contre les hommes et les nains.

    Bien que cela n’eut jamais lieu, il éduqua ses enfants dans cet espoir secret, et ces derniers en firent de même jusqu’au père de Jedalcën d’Aml’mosian, Jacendël d’Aml’mosian. C’était un épéiste influent chez les elfes noirs. Ce dernier, soutenu par sa foi en une sorte d’union des nations elfiques contre les jeunes races et inquiet des avancées de l’empire de Sipahan sur le continent-île, décida de se rendre en secret sur le continent de Norgod pour y parlementer avec les elfes orientaux de Hautesylves. Arrivant caché, dans le secret, quelle ne fut pas sa surprise ! La société elfique avait été dissoute via le mélange avec les Hommes de ce continent, et de nombreux bâtards étaient nés de cette union contre-nature. Ici, elfes, humains et sangs-mêlés vivaient en harmonie. Désappointé, offusqué même, l’elfe noir n’en croyait pas ses yeux. Les siens avaient défendu leur culture pendant des siècles, vivant dans la clandestinité au cœur de montagnes abruptes et glaciales, tandis que les elfes norgodiens s’étaient jetés dans le stupre le plus infâme.

    Tandis qu’il macérait dans son racisme et sa frustration, une jeune femme croisa son regard. Ironie du sort ou acte manqué de la part d’un elfe noir désillusionné, il tomba profondément amoureux de la jeune nymphe, qui ne tarda pas à succomber à ses charmes. Vivant dans un premier temps une tendre idylle, avant que l’elfe noir ne décide de l’emmener avec elle dans les montagnes noires. Craignant que ses frères n’acceptent jamais ce couple déviant, ils vécurent loin des principaux villages noirelfiques, se terrant dans une sorte de masure esseulée et difficile d’accès. Ce devint leur nid d’amour, un nid froid et difficile. Ils eurent plusieurs enfants, jusqu’à ce que la jeune femme ne mourût. L’amour n’avait pas eu le temps de s’éteindre, au point que le père se prit d’affection pour sa progéniture, et notamment de Jedalcën, dont la peau était très pâle.

    Et la haine qui était enfouie en lui revint peu à peu. Moins forte, certes. Plus froide, également. C’était une colère froide, rationnelle. Il était clair, à ses yeux, qu’ils ne pourraient pas vaincre les Hommes de manière frontale, dans une grande union des elfes. Cependant, il pourrait se servir de ses enfants pour espionner ses ennemis. C’est ainsi qu’ils vécurent. Les Aml’mosian subissaient les entraînements de leur père. Pendant des années, il les entraînait à l’art d’être un guerrier. Il cultivait un esprit de concurrence entre eux, pour qu’ils n’en soient que plus farouches, plus retors. Ce n’était pas vraiment une enfance, et ce fut encore moins une adolescence pour eux. Plus un entraînement sans fin.

    Lorsqu’ils furent des hommes faits aux yeux de Jedalcën, ils furent envoyés dans les vaux pour passer à des travaux plus pratiques. Cela commença avec le meurtre d’un gobelin esseulé, d’un voyageur égaré. Puis ce fut une hutte isolée comme la leur. Des hameaux furent même incendiés par la famille Aml’mosian. Les pères et les fils apparaissaient pour disparaître derechef, s’enfuyant en laissant un sillage de cadavres. Enfin, ils furent envoyés aux quatre coins d’Amresia. Ils se faisaient pour d’anonymes bateleurs. Simples danseurs de tavernes et saltimbanques des ruelles, en fait agents de leur père et de la race sombre, ils parcouraient les chemins, cachant souvent leurs origines.

    Jedalcën perdit vite le contact avec sa fratrie. Il vivotait sur les routes, et tuait parfois pour son père, souvent pour lui-même. Peu à peu, il prit peu à peu son indépendance ; il voyageait pour lui, combattait pour lui (mais fréquemment pour de l’argent). Ses contacts avec son père se faisait par lettres : enfouissant de nombreux rapports sous un aulne situé dans les collines jouxtant les montagnes noires et le reste du continent, il recevait les directives et les nouvelles de son père dans la terre sous ce même arbre. Les lettres devaient être à chaque fois rapportés par un orc fidèle à son père ou un de ses amis de sang noir. Les rapports et les directives furent de moins en moins fréquentes jusqu'au jour où plus aucune nouvelle de Jacendël ne lui parvint. De nombreuses années s'écoulèrent avant que le fils ne se doute de la révolte qui avait éclaté dans les montagnes noires, car le temps entre chaque rapport avait fini par se compter en an.

    Un jour, ancieux, Jedalcën finit par se décider à remonter dans ses montagnes natales. Le voyage était périlleux, lent, fastidieux. Pris d'une soudaine prudence,il se déplaçait avec circonspection, préférant les sentiers d'âne creusé dans la face même des montagnes anguleuses, afin d'éviter toute mauvaise rencontre. Il eut plus à craindre des chemins retors que des patrouilles orques, qui ne se risquaient pas si haut et qui, pour la plupart, ne connaissaient pas ces venelles montagneuses. Finalement, il arriva dans la maison (on pouvait parler de hutte) qui l'avait vu naître. L'air y était oppressant, la cabane semblait vide de toute vie. Jed s'y engouffra après un long temps d'hésitation. Il y découvrit le cadavre de son père. Jacendël avait été perforé par des flèches gobelines et son cadavre reposait dans sa vieille masure, saccagée et pillée. Il n'avait fallu pas longtemps à Jedalcën pour comprendre ce qui avait eu lieu dans les montagnes noires. Trop longtemps commandées par les elfes noirs, les orcs avaient décidé de prendre leur destin en main. Projet que leurs maîtres n'avaient sûrement pas accepté. S'en était suivi un long et méticuleux massacre des elfes noirs. La chose n'avait pas surpris outre mesure le semielfe, qui n'éprouva qu'un chagrin très artificiel pour la mort de son père. Indifférent, il repartir comme il était venu, silencieux, sans passion dans son coeur. C'était la fin d'une époque.

    A présent sans attache, Jedalcën envisagea les différentes solutions. Il ne se décida jamais vraiment. Il continua à vagabonder sur les chemins, comme il l'avait fait auparavant, cachant de façon plus méthodique ses origines elfiques (il avait même pensé, à une époque, à se tailler les oreilles pour éviter les fâcheuses situations où ses couvre-chefs le trahissaient en laissant apparaître une de ses longues oreilles.

    Les Hommes se méfiaient certes de lui, mais il était un épéiste capable et connaissait bien les terres orques comme humaines. Les voyageurs et autres marchands finirent vite par louer ses services, d'abord pour des équipées commerciales, ensuite pour des affaires moins avouables. Sa carrière de sicaire et de danseur évolua ainsi, lentement. Un jour cependant, Jed réalisa à quel point il stagnait. Seul, il vivait comme un chien sans maître, sans but apparent, prostré dans une existence insensée et vagabonde. Finalement, un jour que ses anciens employeurs voulurent lui toucher quelques mots à propos de diamants qu'il avait volé puis bu et joué, il se décida à franchir le cap. Rejoignant la première coquille de noix qui faisait partance pour Norgod, il s'enfuit de sa terre natale pour découvrir des mondes qui ne le connaîtraient pas encore. Hélas, qui dit voyages improvisés dit souvent brigands improvisés. Ainsi, durant la traversée, les marins prirent leur courage à deux mains et se décidèrent à tuer le métisse dans la nuit. La manoeuvre échoua, et dans un élan pas si héroïque, Jed se jeta par dessus le pont. Les côtes étaient alors en vue, mais, malgré tout, Jed faillit se noyer plusieurs fois.

    Retrouvé inconscient sur la place, sans botte ni bourse, une famille de pêcheur du littoral le recueillit. Après plusieurs journées de convalescence, il se remit, affaiblit par une sorte de toux carabinée.

    Compétences :
    Épée : 3
    Esquive : 3
    Ambidextrie : 3
    Sipahan : 3
    Elfique : 3
    Persuasion : 3
    Géographie d'Amresia : 2
    Arts Corporels : 3
    Furtivité : 3
    Attaque sournoise : 2
    Acrobatie : 3


    Équipement :
    Epée médiocre (gauche) : 5 500 radis.
    Epée médiocre (droite) : 5 500 radis.
    Pantalon en lin : 1 000 radis.
    Chemise en lin : 1 000 radis.
    Plastron en cuir : 12 000 radis.




    Bien commencer

    Où débute mon aventure ?
    A Port-Pergas.

    Pourquoi mon personnage débute-t-il son aventure à cet endroit ?
    Il fuit sa terre natale pour séjourner un peu à Norgod, il vient de mettre le pied sur ce continent.

    Voulez-vous rejoindre un groupe de joueurs ?
    Merci, mais je vais faire ça au feeling.

    Souhaitez-vous un accompagnateur ?
    Merci mais non.

    Quel est le ou les but(s) secret(s) de votre personnage ?




    Dernière édition par Jedalcën d'Aml'Mosian le Mer 13 Avr 2011 - 15:12, édité 4 fois
    avatar
    MDJ (Eusebius)
    Maitre du Jeu

    Messages : 20
    Date d'inscription : 03/04/2011

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par MDJ (Eusebius) le Ven 8 Avr 2011 - 20:58

    Le massacre des elfes noirs remonte à 748, alors que nous sommes en 774 Wink

    Il va falloir changer ça, et peut-être ton histoire en profondeur, donc. C'est un peu dommage.

    Sinon tout me parait bon.
    avatar
    Jedalcën d'Aml'Mosian
    Niveau 1

    Messages : 28
    Date d'inscription : 05/04/2011

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Jedalcën d'Aml'Mosian le Ven 8 Avr 2011 - 21:16

    Comme je disais sur la cb, il aurait vagabondé en Amrésia pendant ce temps, en tant que mercenaire ou en tant que saltimbanque (cf. dernier pargraphe).
    avatar
    MDJ (Eusebius)
    Maitre du Jeu

    Messages : 20
    Date d'inscription : 03/04/2011

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par MDJ (Eusebius) le Ven 8 Avr 2011 - 21:29

    2 décennies et toujours un niveau 1, c'est vraiment pas possible, désolé.
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Anji le Sam 9 Avr 2011 - 1:28

    Alors, mon petit Eusebius, tout n'est pas parfait sur cette fiche ^^.

    On voit que tu as potassé l'histoire de G&H. La mentalité des elfes d'Amresia est bien retranscrite.

    Néanmoins, il y a quelques incohérences. Notamment, le fait de pouvoir faire des va-et-viens entre les montagnes noires et le reste du continent. Je ne me souvient plus si c'est bien retranscris dans l'histoire de G&H, mais il s'agit d'un front entre les humains et les peaux vertes. Il n'est pas aisé de passer à travers, encore moins fréquemment. Brisecous pourra me contredire si je me trompe.

    Le deuxième point négatif est que les elfes ne sont pas appréciés en Amresia. Y trouver du travail me semble très difficile, voir impossible.

    C'est les deux points principaux à corriger au niveau du BG. Ensuite, en fonction de cette correction, il y aura peut-être d'autres choses à voir au niveau des compétences.


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Jedalcën d'Aml'Mosian
    Niveau 1

    Messages : 28
    Date d'inscription : 05/04/2011

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Jedalcën d'Aml'Mosian le Sam 9 Avr 2011 - 1:49

    Pour le premier point, ce ne sont pas des va-et-vient fréquents, ce sont des visites qui s'espacent de plusieurs années l'une entre l'autre. Ensuite, je suis partie du principe que vu la superficie des frontières des montagnes noires, et vu que Jed est natif de cette terre, qu'il connaît bien, il pourrait s'en tirer sans trop de problème. J'ai modifié cependant.

    Pour le second point, Jed ressemble très peu à un elfe (il en a les oreilles, qu'il a longtemps dissimulé). C'est ce qui fait sa force et c'est pour ça que son père s'est intéressé à lui. S'il cache ses oreilles, il passerait pour un humain. Un humain maigrelet et grande perche, mais un humain quand même.
    avatar
    Jedalcën d'Aml'Mosian
    Niveau 1

    Messages : 28
    Date d'inscription : 05/04/2011

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Jedalcën d'Aml'Mosian le Mar 12 Avr 2011 - 15:56

    Up. Very Happy
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Anji le Mer 13 Avr 2011 - 11:40

    Voici un UP bien mérité ^^.

    Désolé de l'attente mais j'ai pas mal de taff en ce moment.

    Alors, on va dire que c'est bon pour ton histoire. Néanmoins, comme l'a soulevé Eusebius, ton perso a déjà bien roulé sa bosse. Ça correspond pas à un lvl 1.

    Donc pour la cohérence, tu pourrais dire que ce qui le force à quitter Amresia est qu'il a fini par se faire gauler par quelqu'un et qui l'a gravement blessé ou par un orc ou un truc du genre quoi ^^. Il fui donc Amresia mais affaibli ou un truc du genre.


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Jedalcën d'Aml'Mosian
    Niveau 1

    Messages : 28
    Date d'inscription : 05/04/2011

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Jedalcën d'Aml'Mosian le Mer 13 Avr 2011 - 15:00

    Un niveau supplémentaire pour pallier cette incohérence ne me dérangerait pas du tout, hein. Razz

    Modifié, j'ai ajouté des dernières lignes à l'histoire.
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Anji le Mer 13 Avr 2011 - 20:42

    Voilà, c'est bien maintenant et ça explique en même temps les possessions inégales de ton personnage au commencement.

    Je te valide. Je te laisse le soin de remplir à ta guise les champs de descriptions physiques et mentales de ton perso dans sa feuille de personnage.

    Rajoute également ceci dans ta signature : http://gloire-honneur.fr-bb.com/t231-jedalcen-damlmosian

    Bon RP.


    _________________
    Anciennement Leelou

    Contenu sponsorisé

    Re: Jedalcën "Jed" d'Aml'mosian

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 17 Nov 2017 - 23:28