Entrez dans le monde médiéval-fantastique de Gloire et Honneur.


    Auberge du Gai Albatros

    Partagez
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Armand De Réas le Jeu 21 Avr 2011 - 8:53

    Post n°6
    Armand De Réas


    Armand regarda le chapeau tendu par Xark à son adresse.
    A cet instant, l'attitude de Xark n'avait rien de celle d'un dangereux psychopathe : plus aucun sourire sadique au coin des lèvres et un air sérieux. Bref, il avait l'air d'un homme tout à fait normal et sain d'esprit. A la réflexion, le terme "anormalement sain d'esprit" aurait mieux convenu mais Armand ne s'en formalisa pas plus et se saisit de son chapeau avant de le remettre sur sa tête. L'homme l'avait tiré d'un mauvais pas (du moins, le croyait-il), et Armand lui en était reconnaissant.
    Il s'apprêtait à observer la scène que lui avait désigné Xark du regard (Liserande et son acolyte) quand la porte s'ouvrit en grand dans un rugissement :

    "Nom d'Agrath ! Qu'est-ce que c'est que ce bordel !"


    Armand assista passivement à la scène jusqu'à ce que le gros Gërt désigne Xark comme étant le fauteur de troubles.

    "C'est... c'est... C'est lui !" affirma Gërt en pointant Xark du doigt.

    Armand ne put s'empêcher de sourire face à ce flagrant acte de fourberie, digne d'une lampe de chevet, déployé péniblement par Gërt, avant de se rappeler que celui-ci désignait Xark (son "sauveur") comme étant le coupable.
    Bah, il ne serait pas trop difficile de confondre l'impudent !

    Son statut de noble ainsi que les petits avantages mesquins qui en découlaient lui revinrent en mémoire, et, avant même que Gërt eut refermé sa bouche, il répliqua d'une voix cinglante et hautaine :
    "C'est un scan-da-le ! Moi, Armand De Réas (et il insista bien sur la particule), je n'ai jamais entendu pareil sornettes!
    Nous étions tranquillement assis en train de discuter couvre-chef avec mon ami
    (et il indiqua Xark) lorsque ce rustre, cet indélicat, cet a-ni-mal (et il désigna Gërt) s'est mit à cogner un client qui n'avait rien demandé ! Le pauvre homme a fuit la mêlée sans demander son reste !
    Je n'ai jamais vu ça ! Mais ça va se savoir, croyez-moi !
    (et il insista sur les derniers mots prononcés)"

    Il se redressa, et offrit au sergent son plus convaincant air de noble-offusqué avant de reprendre en le regardant droit dans les yeux :
    "Enfin, sergent, allez-vous laisser cet ivrogne nous calomnier de la sorte sans réagir?"

    Il espérait que le message était passé et que dans la tête du sergent, ça faisait quelque chose comme ça : "Mon gars, t'as devant toi un noble, doublé d'un chieur de première. Et tu sais comment c'est les nobles : ça fait des histoires, ça cri dans les aigües, et sa rallonge la paperasse à remplir. Ton service finit bientôt mon gars, ça serait bête de devoir faire des heures sup', pas vrai ?
    Allez, embarque le gros Gërt et gueule un coup, histoire de calmer les excités, mais laisse tranquille le nobliaud et son copain !"
    avatar
    Liserande Sae
    Niveau 1

    Messages : 34
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 30

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Liserande Sae le Ven 22 Avr 2011 - 1:43

    Post n°7
    Liserande Sae


    A peine sa phrase finie, Lise sentit les mains baladeuses d’Errold se presser contre une partie charnue de son anatomie. Puis, Œil Lubrique lui souffla au visage. Elle devait le suivre dans sa chambre.

    Petite déception, elle n’aurait le droit au récit qu’une fois le vieux rassasié. Et encore, elle n’était pas complètement déçue. Une part d’elle s’en réjouissait même.

    Plus elle se rapprochait de la chambre, plus le désir montait en elle. Le dégoût aussi.

    Arrivés dans la chambre, Errold la poussa violemment vers le lit. Elle s’étala sur le dos en poussant un petit cri.


    « Allez ma belle… ptiuu ! Désape-toi ! »

    Liserande s’exécuta. En un instant, sa nudité fut exposée. Errold n’avait plus seulement la patte de raide. Il s’approcha avec un grand sourire carnassier.

    Il l’honora une fois. Deux fois… Trois fois… Il commençait à souffler davantage d’épuisement que de plaisir. Il cracha par terre pour reprendre sa respiration.

    La rouquine, elle, l’aversion passée ne goûtait plus son plaisir. Le vieux était presque aussi bon que son ancien amant forcé. Une pensée insidieuse s’insinua en elle. Peut-être qu’elle aimait qu’on la prenne de force.

    Voyant que son partenaire temporaire traînait la patte, elle prit les devants. Elle se dégagea de son étreinte et passa au-dessus de lui, le chevauchant. Et là, elle sentit une onde frissonnante de plaisir se propager dans tout son corps. Puis, une autre. Et, encore une autre. Une quatrième suivit de près.

    La vigueur insoupçonnée d’Œil Lubrique la ravissait. Cependant, il ne semblait pas assez endurant pour la satisfaire pleinement. Elle pouvait continuer ainsi jusqu’aux prémices de l’aube. Son corps n’étant porté que par le désir. Drogue enivrante emplissant et guidant ses nuits.

    Il la prit une fois de plus. Puis, il s’arrêta. Il expectora bruyamment avant de s’allonger. Ses muscles se détendirent progressivement. Il en avait enfin fini avec la belle donzelle.

    Légèrement déçue que cela soit déjà terminé, Liserande s’étendit à ses côtés, se collant contre lui.


    « ‘Lors, mon beau talon, t’as pris ton piéton ? », susurra la belle à l’oreille de la bête. « Tu m’contes la fin d’ton historien ou tu veux qu’on r’commence ? », demanda-t-elle d’une voix suave avec un sourire malicieux.

    Elle se colla davantage, pressant ses formes arrondies contre les muscles secs d’Errold. Lise voulait tout. Le beurre, l’argent du beurre, et surtout le crémier. Elle se frotta lentement et sensuellement contre le vieux pour l’encourager à tout déballer.




    Dernière édition par Liserande Sae le Mer 1 Juin 2011 - 1:17, édité 1 fois
    avatar
    Xark O'Fannigan
    Niveau 1

    Messages : 61
    Date d'inscription : 04/10/2010
    Localisation : Localisation: Localisation: Localisation: Localisation:

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Xark O'Fannigan le Mar 26 Avr 2011 - 17:54

    Post N°4
    Xark/Xark

    Un temps se passa depuis la proposition de Xark, il n'eut pas de réponse, car la garde arriva. Enfin la garde... Un incapable accompagné de deux autres incapables encore plus incapable que le premier incapable. Donc le premier incapable entra brusquement en jurant sur ce soit disant dieu qu'était Agrath, le dieu des incapables de surcroit. Puis un demeuré du soit disant noms de Gërt, demeuré et misérable d'après les justes-dire de l'incapable. Le chef des incapables demanda au demeuré misérable: qui était l'auteur de ce merdier. Rien de plus étonnant quand Gërt, ce pleutre, désigna justement Xark comme étant le fauteur de trouble. Bien que cela ne soit pas vraiment faux, c'est toujours désagréable de se faire balancer à la garde par un ignare et misérable docker demeuré.

    Cela brusqua les plans du tortionnaire qui était a vrai dire très flou pour lui même, en tout cas c'est ce qu'il laissait entendre. Il n'eut le temps de réagir et de modifier ses plans en fonction de, que le bel-ami intervint d'une façon surprenante et non-moins très habile, tentant de renverser la situation au profit de celui qui lui causait à la base des problèmes.


    -C'est un scan-da-le ! Moi, Armand De Réas , je n'ai jamais entendu pareil sornettes!
    Nous étions tranquillement assis en train de discuter couvre-chef avec mon ami
    lorsque ce rustre, cet indélicat, cet a-ni-mal s'est mit à cogner un client qui n'avait rien demandé ! Le pauvre homme a fuit la mêlée sans demander son reste !
    Je n'ai jamais vu ça ! Mais ça va se savoir, croyez-moi !


    Xark ne disait rien, ne bougea pas, n'était limite même pas là. Mais pensa...

    "Soit c'est un chieur, soit c'est un habile manipulateur"



    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Anji le Sam 7 Mai 2011 - 13:25

    Et merde. C'est typiquement ce que qu'aurait pu se dire le sergent quand Armand avait pris la parole pour soutenir le désigné responsable de ce foutoir. Il n'avait vraiment pas besoin d'une femmelette de noble en cette soirée désormais pourrie par cette intervention.

    "Ferme ton claque merde Gërt. Allez les gars on l'embarque. Essaye pas de résister sac à vinasse ou tu tâtera d'mon pommeau."

    Le gros Gërt protesta quelques secondes, braillant qu'il n'y était pour rien, avant que le sergent, avec une vitesse insoupçonnée, ne dégaine sa lame et assomme le docker avec son pommeau. Puis, se tournant vers Agil, vautré sur le comptoir, le sergent soupira.

    "On l'embarque lui aussi ...Puis quittant la taverne, il laissa sa tête dépasser de l'encadrement de la porte avant de partir. Vous aut', tenez vous bien ou j'reviens avec plus de monde et on vous embarque tous !"

    Un long silence se fit. Le pauvre tavernier, bien qu'habitué à voir sa salle se transformer en arène soupira et commença à nettoyer ce qu'il pouvait.

    "Que ceux qui ont une chambre montent, les autres dehors, on ferme ! J'offre la nuit à ceux qui m'aideront à nettoyer."

    Un soupir de mécontentement monta dans l'assistance, vite balayée par l'idée que la garde pouvait revenir. Après, tout, il y avait d'autres tavernes dans le coin. Alors petit à petit, les soulard quittèrent la taverne.

    [Agil : Tu t’es évanouis à cause de l'alcool. Tu te réveilleras le lendemain à la citadelle de Port Pergas, en prison.

    Lise : Je ne peux pas décider à la place de Brise pour toi, désolé. Finalement, on continue par ici :

    Les autres : Vous êtes libre. Personne ne reste aider à nettoyer bien entendu ^^.]


    Dernière édition par MDJ (Leelou Lovara) le Sam 28 Mai 2011 - 12:05, édité 1 fois


    _________________
    Anciennement Leelou
    avatar
    Xark O'Fannigan
    Niveau 1

    Messages : 61
    Date d'inscription : 04/10/2010
    Localisation : Localisation: Localisation: Localisation: Localisation:

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Xark O'Fannigan le Mar 10 Mai 2011 - 23:54

    Post N°5
    Xark/Xark

    Stupéfait mais néanmoins stupéfait, le coup du noble marcha. Les gardes embarquèrent Gërt et un illustre inconnu à l'allure chevaleresque complètement saoul collé à la piscine qui servait jadis de comptoir.

    D'ailleurs, c'était un sacré foutoir, c'était pas mal, Xark était content, il s'est bien amusé. Il contempla la scène, des gens trainaient la pattes. Des râles de douleur venaient à peu près de tout les cotés.

    C'était beau. De plus, l'ancien-rétifien était tiré d'affaire grâce a Armand. Voyant les gardes partir, il se retourna vers ce dernier et dit d'un ton sérieux :


    -Je te remercie l'ami. Mais interrompu par la garde, tu n'as pas répondu à ma question: Quel est ton noms?

    Le tavernier pressa les deux personnes à sortir.

    -Discutons dehors. Il n'y a plus aucun intérêt à rester ici. Je t'en pris, passe devant.

    Il laissa la marche à Armand, restant derrière lui. Il vit le docker qu'il venait d'attaquer essayant de ramper à ses pied, le pauvre commença a expirer fort en pointant son doigt son agresseur. Le tortionnaire pressa son pied sur la mains de sa victime, il y eue semblant de cri sitôt coupé par un coup de pied bien placé dans la gorge. On entendit à peine un bruit sourd d'étouffement.

    Xark se calma, prit son remède et bu quelques gouttes. Espérant que son compagnon n'ait pas vu la scène, il rangea son remède. Il ne prit pas garde car Armand était sensé se diriger vers la porte de sortie.


    [HRP: Je te laisse le soin de poster dans un autre endroit, a moins que tu ais vu la scène et que tu tapes un scandale, sale chochotte.Laughing]
    avatar
    Anji
    Grand Manitou

    Messages : 341
    Date d'inscription : 02/10/2010

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Anji le Lun 6 Juin 2011 - 7:51

    Le nobliau eut quelques pensées privées lorsque Xark lui demanda s'il souhaitait discutailler dans un autre lieu. Il se faisait tard et le natif de Bréa avait rudement besoin de sommeil. L'offre du tavernier arrivait à point nommé et ne se refusait pas.

    "Je m'appelle Armand de Réas mon ami. Mais je vais décliner ton offre. Je vais rester ici aider ce pauvre homme et prendre une nuit de repos bien méritée. Peut-être la vie nous fera-t-elle nous rencontrer à nouveau ?"

    Puis avisant le marin aux pieds de Xark, n'ayant rien vu de son habile neutralisation.

    "M'aideras-tu à le mettre dans la rue ?"

    [Je ne sais pas si tu en avais besoin mais je t'ai débloqué ^^. Une fois que tu l'auras aidé, ou non xD, tu seras libre d'aller où tu veux.]


    _________________
    Anciennement Leelou

    Contenu sponsorisé

    Re: Auberge du Gai Albatros

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 23 Juil 2017 - 14:54