Entrez dans le monde médiéval-fantastique de Gloire et Honneur.


    L'Arène...

    Partagez
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    L'Arène...

    Message par Armand De Réas le Mar 16 Nov 2010 - 5:23

    EDIT :
    Post Pre-Scriptum: L'Arène est une zone de RP ouverte à tous! Viendez vous battre ou ne pas vous battre.
    Vous pouvez y apporter ce que vous voulez, tant que vous restez un minimum cohérent.
    L'arène de la V1 se trouve ici.


    Armand entre dans l'Arène.

    Bien qu'entrer dans l'arène ne soit pas un qualificatif approprié pour expliquer comment il est arrivé dans l'Arène au moment "t" où l'action se déroule.
    En effet, pas de porte de laquelle il a pu débarquer. Pas non plus de trappe d'où il a pu surgir. Il n'y a rien, strictement rien dans un rayon de 5 mètres autour d'Armand. Seul du sable jaune, soulevé paresseusement par une faible brise, fait acte de présence. Et sur ce sable, pas de trace de pas qui permettrait de supposer qu'Armand s'est déplacé préalablement jusqu'à l'emplacement qu'il occupe actuellement.

    C'est décidément incompréhensible, et d'ailleurs, Armand n'y comprend rien :
    "C'est à n'y rien comprendre...", murmure-t-il mystérieusement.

    Mais peut-être que si le champ visuel s'élargissait quelque peu, il serait possible d'avoir un élément de réponse. Et c'est ce que se dit Armand, qui lève les yeux et observe le monde qui l'entoure. Nous permettant par la même occasion, d'observer avec ses yeux le monde qui l'entoure.
    Au-delà de notre champ de vision originel de 5 mètres se trouve une pomme. à demi mangé. Puis, plus loin ...

    *suspens*

    ... l'Arène ! ...

    Mais en vérité, elle n'a d'Arène que le nom.
    Car ici, pas de gladiateurs, pas de crocodiles, pas de lions, d'éléphants ou d'animaux exotiques, pas de plèbe en délire, pas d'empereurs antiques qu'on pourrait saluer en disant genre "on va mourir mais c'est cool!", pas de pains, pas de jeux.
    A la place, il n'y a que des bancs répartis en demi-cercles et sur deux niveaux, situé à équidistance de l'emplacement où se trouve Armand. Comme si quelques spectateurs invisibles avaient décidé d'assister aux premiers pas d'Armand dans ce monde étrange. Car de spectateurs, point!
    Pour preuve :
    "Héo! Y'a quelqu'un?" lance Armand.
    Seul le silence daigne lui répondre.

    Tout cela est décidément très symbolique!
    Une arrivée incompréhensible, une Arène vide, des bancs pour spectateurs invisibles.
    Symbolique et mystérieux!
    Trèèèèès mystérieux!

    Mais si nous savons désormais ce qui fait face à Armand (à savoir, une double rangée de banc sur 2 étages répartis en demi-cercle autour d'Armand), nous ne savons pas ce qu'il y a derrière lui. Armand non plus d'ailleurs. C'est pourquoi il se retourne et observe.
    Il observe un monde étendu à perte de vue. Il n'est pas réellement possible de décrire ce monde. Car si il fallait s'y essayer, il faudrait décrire Tout.
    Oui, Tout, avec un T majuscule. LE Tout qui contient tout. Le monde face à Armand contient tout.
    Et vous savez comme moi que vouloir tout décrire revient à ne rien décrire (si, si). Donc j'éviterai de m'y essayer.

    Mais, me direz-vous, si Armand est face au Tout, il faudrait qu'il soit également face à la double rangée de banc vide situé derrière lui, or ce n'est pas le cas, celles-ci étant désormais situés derrière lui. Donc le Tout n'est pas tout.
    Mais si! répondrais-je. Parce que.

    Ouh, comme tout cela est très philosophique et symbolique!
    Et mystérieux...

    Revenons à des propos plus terre à terre.
    Si l'on ne sait pas comment est arrivé Armand jusque là, on peut par contre se demander qu'elle était son occupation avant d'y arriver.
    Armand tente de se souvenir. Il se rappelle que quelques minutes plus tôt, il était en train de faire une partie de dès avec quelqu'un. Mais il n'arrive plus à savoir qui était ce quelqu'un. Peut-être jouait-il avec quelque brigand et celui-ci l'a assommé avant de le transporter jusqu'ici. A coup sûr, il aura subtilisé ses effets personnels. Armand fait donc son inventaire :
    - sa rapière;
    - sa pipe et son tabac;
    - ses bottes montantes;
    - ses dès pipés;
    - sa crème solaire;
    - trois paires de chaussettes;
    - 200 Sipars ...

    200 Sipars !

    Armand ne se savait pas aussi riche. Il n'a en vérité jamais possédé 200 Sipars en propre.
    Cela écarte donc définitivement la piste du brigand. Ou alors, c'est un brigand philanthrope...

    Quoi qu'il en soit, Armand ne souhaite pas rester dans l'Arène.
    Il a des affaires à réglé à Port-Pergas et il ne veut pas les faire attendre trop longtemps.
    Mais comment faire? Il n'y a pas de panneau "sortie" qui permettrait de quitter ce monde rapidement. Un indice?
    Peut-être.
    Un détail qui nous a échappé. Un détail qui rompt la symétrie presque parfaite de l'Arène:

    *suspens*

    ... la pomme !...

    Et oui, cette pomme que notre regard avait négligé lors de notre première inspection des lieux. La pomme à demi-mangé.
    Une question vient, question qui vous a peut-être déjà traversé l'esprit, question essentielle!
    Qui a mangé la pomme? Et qui a jeté la pomme? Était-ce la même personne (peut-être pas)?
    Car comme le prouve ceci ...

    ("Hoé! Y'a toujours personne?" lance à nouveau Armand sans obtenir de réponse.)

    ... il n'y a toujours personne!
    Or une pomme ne se mange pas toute seule.
    Et ne se jette pas toute seule.
    Quel mystère!

    Armand fait quelques pas en direction de la pomme, inscrivant par là même les premières empreintes dans l’Arène.
    Puis il se penche et examine celle-ci.
    C'est une pomme à demi-mangé qui... ah!
    Un vers de terre!
    J'ai horreur des vers de terres dans les pommes!
    Armand lâche la pomme. A coup sûr c'est un piège! Il dégaine sa rapière, l'oeil alerte.

    Soudain, une voix venu de nulle part retentit :
    "Vous avez trois quêtes en attentes.
    - Nethfer! Des quêtes? Mais quelles quêtes?!
    - Quête principale : "Sortir de l'Arène"
    - ...
    - Quêtes secondaires : "Trouver comment vous êtes arrivé dans l'arène"; "Trouver qui a mangé la pomme"; "Trouver qui a jeté la pomme".
    - ...
    - Fin des quêtes en attentes.
    - Diantre!"


    Il va donc falloir résoudre cela.

    Mais comme l'Arène est vide, Armand décide d'attendre que quelque chose se passe. Mais comme rien ne se passe, il décide que le mieux à faire pour s'occuper est encore de tuer des vers de terre.
    Il s'exécute donc en plantant sa rapière répétitivement dans le sol et fait mouche à chaque fois.


    On pourrait résumer ça de la sorte:

    "C'est l'histoire d'un mec coincé dans un monde gigantesque.
    Dans ce monde, il y a une pomme.
    Dans cette pomme il y a un vers."



    L'histoire commence...


    Dernière édition par ogr le Mar 16 Nov 2010 - 21:05, édité 5 fois
    avatar
    Dar Xin
    Membre occasionel

    Messages : 81
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Dans l'Ombre

    Re: L'Arène...

    Message par Dar Xin le Mar 16 Nov 2010 - 14:26

    Un nouveau champion, ou plus exactement une championne, entre dans l'arène saluant l'assistance visiblement invisible aux yeux de son adversaire mais bel et bien audible à leurs applaudissements n'attendant qu'une chose de la part des acteurs, du spectacle, du sang de la castagne.
    Dans les gradins se trouvent de puissants magiciens, plus exactement des invocateurs et des nécromantiens près à pimenter la sauce avec des créatures de toutes sortes.

    A première vue notre championne est une demoiselle comme une autre ne présentant aucune marque permetant de savoir quelle est sa spécialité, néamoins cette dernière porte une arcbalette automatique dans le dos, une arme extrèmement rare sachant que seul de grands ingénieurs sont capable d'en réaliser une. Dans son carquois se présentent des Carreaux à la pointe de couleur rouge, des Carreaux Incendière ?

    Nous le saurons tôt ou tard, mais pour l'instant patience, la demoiselle n'a visiblement pas décidé d'attaquer l'homme qui s'ennuie au point de planter son arme dans le sol de manière tellement frénétique que l'on pourrais le prendre pour un fou.

    Notre charmante demoiselle se dirige vers l'un des rebords de l'arène, plus exactement à l'opposé de l'homme pour se poser tranquillement comme si elle comptait faire une sièste.
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: L'Arène...

    Message par Armand De Réas le Mar 16 Nov 2010 - 18:21

    "... 1732, 1733, 1734, ..."
    Armand compte le nombre de vers de terre tué en même temps qu'il pique la terre avec sa rapière afin de les y débusquer.
    "... 1737, 1738 1739, ..."
    Tout est calme, silencieux. Seule la chasse aux vers de terre de Armand vient rompre la monotonie sonore ambiante. Le doux "schlack!" régulier de son épée à chaque fois qu'elle se plante en terre, accompagné d'un décompte macabre.
    "... 1743, 1746, ..."

    Quand soudain...

    La clameur de la foule retentit sans prévenir faisant sursauter Armand qui se retourne vers les gradins (car oui, le décor a changé, il y a maintenant des gradins). Il constate alors non sans un certain effarement que de puissants magiciens y ont pris place.
    Enfin... Puissant est un bien grand mot. A voir leur tête et leurs acnés florissantes, il ne doivent pas avoir dépassé le premier cycle à l'Académie de Magie. Capes trouées, coupes de punk, attitude rebelle. C'est sûr, ce sont de jeunes sorciers venus ici pour pratiquer leurs talents naissants.
    Et cela n'augure rien de bon!
    Car si un puissant magicien avec les pleins pouvoirs est à craindre, un jeune magicien avec les pleins pouvoirs l'est encore plus!
    Heureusement, il semble y avoir parmi ceux-ci quelques enseignants nécromanciens, buvant des tasses de thés et parlant de banalités morbides, qui pourront surement modérer l'ardeur de cette fougueuse jeunesse.

    Mais revenons à Armand. Car celui-ci croit entendre quelque chose d'insolite. Un léger sifflement se fait entendre. Ça pourrait être assimilé à un objet lourd tombant du ciel.

    "Fuuuuuiiiiiii..."

    Armand lève les yeux et constate qu'un piment géant est en train de lui tomber sur la tête.
    "Diantre!" s'exclame-t-il avant de se jeter sur le côté, évitant ainsi de justesse l'écrasement.
    "BAOUM!"
    Il se relève et dépoussière ses vêtements. Puis regarde en direction du piment géant. Qui s'avère ne pas être un piment géant mais un navet géant.
    "Diantre de diantre!" s'exclame à nouveau Armand.
    Il lance un regard en direction de l'assistance magique. Et trouve une réponse. Il entend vaguement un des enseignants nécromanciens remonter les bretelles d'un des jeunes élèves magiciens.
    Il explique à celui-ci qu'on ne pimente pas la sauce avec un piment géant. Ni même avec un navet géant. Que pimenter la sauce est une expression et qu'il ne faut pas le prendre au premier degré.

    Armand se détourne de la conversation pour considérer le navet géant.
    C'est un sacré navet en soi. A vue d'oeil, celui-ci pèse bien ses 1,5 tonne! De quoi manger pour plusieurs mois si on aime le navet. Mais Armand n'est pas vraiment fan de navet. Et puis il n'a pas faim.

    Un détail attire son oeil. Un détail qu'il n'avait pas encore entrevue.
    A l'autre extrémité de l'Arène se trouve une forme humanoïde assis par terre. Il plisse les yeux. Et constate que cette forme correspond à une femme-chat portant dans son dos une arcbalète +4 avec bonus incendiaire. Cette femme-chat serait-elle responsable du changement d'atmosphère soudain constaté dans l'Arène?

    "Diantre de diantre de diantre!"
    Des magiciens sortit d'on ne sait où, un navet géant tombé du ciel, une femme chat tapie dans l'ombre. C'est à n'y rien comprendre!

    Armand lève les yeux vers le ciel. Une légère brise gonfle ses cheveux. Puis il murmure de la façon dont on murmure quand on se pose des questions existentielles:
    "Tout ceci a-t-il un sens?", murmure-t-il, existentiellement.


    Dernière édition par ogr le Mar 16 Nov 2010 - 19:31, édité 2 fois
    avatar
    Dar Xin
    Membre occasionel

    Messages : 81
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Dans l'Ombre

    Re: L'Arène...

    Message par Dar Xin le Mar 16 Nov 2010 - 18:55

    Tandis qu'elle s'instale, un "truk" tombe du ciel et manque de peu d'écraser la personne qui se trouve à l'opposé de l'arène.

    *BAOUM*

    A l'atérissage du "truk" le choc est tel que le sol tremble comme un petit séisme et secous quelque peu Elyse, et oui, Elyse est le nom de cette charmante demoiselle.

    - Encore des première année en sorcélerie...

    Dit-elle d'un air à la fois impassible et déséspéré, car voyez vous Elyse a l'habitude de ce genre de pitrerie de bas étage étant donné qu'elle est en troisième année d'apprentissage et n'a pour l'instant aucune spécialisation, ce qui fait d'elle un adversaire dangereux et imprévisible.

    s'instalant finalement de manière plus ou moins confortable Elyse observe son "camarade" qui est visiblement interessé par cette chose géante tombée du ciel.
    avatar
    Nelrik Chumba
    Membre occasionel

    Messages : 25
    Date d'inscription : 30/10/2010
    Localisation : Dans un lieu déserté a cause des miasmes qu'il dégage

    Re: L'Arène...

    Message par Nelrik Chumba le Mar 16 Nov 2010 - 19:09

    Alors que nos deux compères se perdait dans l'observation du fascinant pimant et que l'invocateur de ce dernier se faisait vertement réprimander pour son incartade, un de ses confrère, voyant le professeur occupée, décida de montrer, a son tour, l'étendue de ses dont. Concentrant son énergie magique sur la zone droite de l'arène, il y fit apparaitre un immense pentacle de feu bleu puis, sa voix amplifiée par l'énergie magique qui emplissait son corps, il incanta la formule voulue.

    "Viens ici bas ma grosse limace,
    Viens nous débarrasser de ces crasses
    Viens les couvrir de ta salive
    J'invoque la limace de Tristerive !"

    Toute l'assemblée de sorcier retint son souffle, c'était une invocation de rang A, capable de raser une ville, de mettre un pays a genoux, de faire frémir Argamand de terreur... bon, les gladiateur allaient en baver !
    Une explosion de lumière verte et, au milieu du pentacle, un atroce monstre apparut : la peau humide, jaunâtre, les yeux écarquillé de surprise, une bouche, sans forme, entrouverte sur un chaos de chicots gâtés... Nelirk Chumba se demandait ce qu'il faisait là, nus comme un verre, sa brosse de bain encore a la main.

    "M... Mais, je prenais tranquillement un bain dans l'auberge de Tristerive et... ?"
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: L'Arène...

    Message par Armand De Réas le Mer 17 Nov 2010 - 18:30

    Ce ne fut d'abord qu'un léger fumet. Une odeur qui s'insinuait vicieusement dans les narines sans une autorisation préalable. Un je-ne-sais quoi flottait dans l'air qui poussait le corps à réagir. C'était de l'ordre de l'instinct. Le même instinct de survie qui avait permis aux premiers hommes préhistoriques de se prémunir des dangers de la nature sauvage, s'était mis en action à ce moment précis dans le corps de Armand.
    Le nez eut quelques soubresaut craintif. La bouche se plissa légèrement. Les yeux cillèrent à plusieurs reprises. Les poils se hérissèrent et les muscles se tendirent. L'instinct de survie le savait, l'alerte était donnée, un danger se profilait à l'horizon et arrivait sous forme d'effluves pestilentielles.

    L'esprit, lui, n'avait pas encore saisit le problème. Il avait bien l'impression que quelque chose ne tournait pas rond, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. A cet instant-là, l'esprit était encore à se demander "Qu'est-ce qui pue comme ça?".
    Si la curiosité a permis de découvrir nombres de merveilles, elle a aussi très souvent mené les hommes à leur perte. Lorsqu'Armand voulut connaitre l'origine de la "mauvaise odeur" (car ce n'était encore qu'une mauvaise odeur), ce n'était pas l'instinct de survie qui était à l'oeuvre, mais bien la curiosité. L'instinct de survie, lui, aurait poussé Armand à prendre ses jambes à son cou.
    Ce qu'il ne fit pas.
    Non, dans ce genre de situation, on se dit d'abord, avec un léger doute coupable "c'est moi qui pue?". Armand examina donc le dessous de ses bottes et constata non sans un certain soulagement, qu'elles étaient propre de chez propre, pas l'ombre d'une crotte.
    Puis on observe notre environnement proche. Il y avait bien ce navet géant, qui curieusement, s'était écrasé presque en même temps qu'était arrivé l'Odeur. Armand le renifla. Mais rien. Le navet géant sentait le... navet. Et bien qu'un navet ne sente pas particulièrement bon, ça n'avait rien à voir avec ce... cette... Odeur.

    L'instinct de survie tira une nouvelle sonnette d'alarme. Et l'esprit commença à percuter qu'il y avait danger, chassant poliment la curiosité de sa demeure.
    L'odeur s'accentua.
    "Mais c'est immonde!" s'exclama Armand.
    La menace était réel. Armand, pour se sauver, tenta de respirer par la bouche. Mais ce ne fut qu'un répit de courte durée.
    L'Odeur s'infiltrait désormais par les pores de la peau.
    "Diantre, ça pique les yeux!" s'offusqua Armand.

    Il fit du regard le tour de l'arène. Et, alors qu'il se sentait défaillir, il aperçut l'origine de ses malheurs. La chose trônait dans le coin droite de l'arène, nue comme un vers.

    Et, alors que sa vision commençait à devenir floue, il prit ses résolutions :

    "Moi, Armand de Réas, je ne m'en vais pas crever dans un pet!
    J'en fais le serment, Chose! Par le fil de l'épée ou l'action de la savonnette, tu périras!"


    Le temps de l'action était venu.
    Armand dégaina son épée.


    Dernière édition par ogr le Mer 17 Nov 2010 - 22:40, édité 2 fois
    avatar
    Dar Xin
    Membre occasionel

    Messages : 81
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Dans l'Ombre

    Re: L'Arène...

    Message par Dar Xin le Mer 17 Nov 2010 - 18:47

    Tandis que le sommeil commençais à tirer Elyse, cette dernière sentit quelque chose, une odeur pestillenciel si immonde qu'elle ne pue se retenir et rendit son déjeuné.

    A quatre patte Elyse relève la tête et remarque que son "camarade" a lui aussi du mal à tenir face à cette odeur, celui-si a visiblement repéré l'origine de l'odeur et Elyse tourne la tête sur la droite pour voir ce qu'il regarde.

    Dans le coin droit de l'arène se tien une créature nue comme un vers mais surtout irrémédiablement repoussante et puante, Elyse mit sa main droite devant son visage pour essayer du mieu qu'elle peut de repousser l'odeur qui l'assaille de toutes part et prend le temps de réfléchir à la situation et à ce qu'elle va faire.

    Il faut que je me débarasse de cette créature ou je vait finir par tomber dans le coma...

    Tentant de se relever Elyse se décale sur la gauche et se dirige, toujours à quatre pattes, dans le coin opposé à cette créature, pensant que la distance l'aiderais à tenir le coups et ainsi lui permettre de se relever et de passer à l'action.

    Bien, maintenant comment faire ? Il s'agit d'un sort de niveau supérieur à ce que j'ai appris, je sens que cela va être dur de s'en débarasser.

    Elyse se relève enfin et dégaine son arcbalette, un Carreau en main, elle se prépare au combat.
    avatar
    Étunim
    Niveau 1

    Messages : 60
    Date d'inscription : 18/10/2010
    Age : 24
    Localisation : En haut d'un pommier décharné, sur le sommet de la montagne, par delà les nuages, près des étoiles.

    Re: L'Arène...

    Message par Étunim le Mer 17 Nov 2010 - 22:46

    Qui est Gogolgothor ? Ce nom ailé et enchantor qui chorme vos oreilles d'une douce mélodie ?
    Vous pensiez qu'il ne s'agissait que de l'alias stupide d'un Jouhor?
    Vous aviez tort.

    Malhoreusement, oui, vous aviez tort, il existe bien un Gogolgothor en chor et en os, un Përssonâhj.
    Il est plus grand que la norme. Élancé, il a la peau replète, lisse et rose d'un bébé. Il est joufflu de portout, des joues et d'aillors. Il est absolument imborbe sauf de la tête, enfin du bas de la tête. Sa borbe blonde possède la textore et le porfum des plus beaux cheveux féminins et descend jusqu'au sol.

    Portant Gogolgothor ne s'emmêle jamais les pieds dans son système capillore mentonnier. Porquoi ? Porce qu'il ne se déplace jamais.

    Il préfore bwore du lait de chèvre. Et ce lait de chèvre alimente ses torrifiants pouvwors magiques !






    SES TORRIFIANTS POUVWORS MAGIQUES !
    avatar
    Val Zorastore
    Niveau 2

    Messages : 100
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 24
    Localisation : Lyon

    Re: L'Arène...

    Message par Val Zorastore le Jeu 18 Nov 2010 - 0:24

    Une journée de plus en moins. Quand le seul espoir au lever du jour est de voir le soleil se coucher de nouveau sans avoir trop faim, on peut dire qu'on rate sa vie. C'est le cas de Val. Bosser ou voler dans les ports en se réfugiant dans ses souvenirs d'antan... Ah oui, il avait été fort ! Il avait eu son bateau ! Héhéhé, il savait qu'il valait mieux que cette vie... Miais il se le prouverait plus tard parce qu'aujourd'hui n'est pas le bon jour. Et surtout que ce soir, c'est le soir où il doit rêver d'être héros. Surtout que ce soir il a un peu mal au ventre d'avoir bû ce que cet homme bizarre lui a tendu dans un godet. Mais ce soir, il doit rêver... d'être un... Héros !


    C'est les yeux bien ouverts qu'il devient celui qu'il rêvait d'être... Mais pour un rêve, c'est quand même sacrément vrai.Et en général, dans un rêve, on a la classe ! Là, Val ne ressemble pas à plus qu'à un mendiant. Un mendiant avec un harpon mais bien un mendiant avec le visage caché par sa cape sombre.Ce qui est aussi bizarre pour un rêve, c'est qu'il ne comprend pas ce qu'il fait là... D'une manière ou d'une autre, on comprend toujours le "pourquoi" du songe, puisqu'il vient de nous. Là non. Val ne sait pas pourquoi il rêve de ces bancs sur lesquels des hommes qui ne ressemblent à rien de ce qu'il a pu connaitre s'agitent. Il ne comprend pas ce navet gigantesque écrasé tel un météore...Et il a mal. Sacrément mal au ventre. Ses boyeaux se tordent. L'homme qui lui a fait boire ça, quel salaud ! D'ailleurs, l'HOMME, il croit le voir. Celui qui s'est joué de lui. Là haut dans les gradins. Mais il disparait aussi tot. Ce rêve est décidément bien insolite.


    Au pied des bancs, aux cotés du légume macro, il voit d'autres hommes. A contre jour... Il s'avance. Remarque que les hommes sur les bancs se bouchent le nez. Une chance que Val ait perdu l'odorat dans les poissonneries infectes... Perdu est un grand mot parce qu'à l'aproche du sable de l'arène, il se sent quand même nauséaux.... C'est surtout son ventre !


    "Vous êtes qui et qu'est-ce que je fais là ?"
    Crie Val à l'attention de ceux qui se trouvent devant lui. Il n'a pas remarqué la masse flasque qui s'agite dans un coin d'ombre aux pieds des bancs.
    avatar
    Xark O'Fannigan
    Niveau 1

    Messages : 61
    Date d'inscription : 04/10/2010
    Localisation : Localisation: Localisation: Localisation: Localisation:

    Re: L'Arène...

    Message par Xark O'Fannigan le Ven 19 Nov 2010 - 18:20

    Xark se balada dans les rues de Port-Pergas. Tranquille? Peinard! Une belle journée en sus. Marchant seul sur son trottoir. Personne pour l'embêter, personne pour le quêter. Soudain virgule une envie subite se fit ressentir. Comme une brulure au ventre, une subtile nausée vint gâcher cette marche victorieuse sur un passé de défaites. Une envie quoi. Mais pour une envie, il faut un objet. Quelque chose pour rassasié ce curieux personnage. Une envie d'pommes tiens. Il fit demi-tour et alla vers le marchand de Pomme, le plus proche. C'est à dire juste derrière lui. Il entra dans une fort belle boutique aux allures colorés. Accueillit par un homme moustachu, le reste n'est que détail.

    -Combien pour les pommes?!

    -Mais comme vous mettes sympathique je vous l'offre.(Cette conversation n'a aucun sens)

    Xark serra la mains du vendeur.


    -Et bien, cher ami cela ne fait qu'égayer ma journée. Saviez-vous que...


    Bref tout cela n'a aucun intérêt. On se retrouve dans les gradins d'une arène où deux nécromanciens discutent. L'un à les cheveux longs, l'autre non. L'un des deux vint se rapprocher de l'autre et dis:


    -Ca manque un peu de piment tout celà non? Il nous faut quelqu'un qui a la pêche. Parti comme c'est, ils ne vont jamais s'entretuer. Il faut quelqu'un pour amorcer le combat. As-tu une idée?

    -Je pense que j'ai quelqu'un sous le coude...

    Le chevelu se leva et incanta un sort d'invocation comme-ci c'était la façon la plus original de faire venir un personnage dans l'arène.

    "Tremblez pauvres fous,
    qui êtes ici aux pièges.
    Le nœud se noue
    et le bouchon est en liège.

    Tremblez pathétiques,
    et perdez vos espoirs.
    Un être maléfique,
    vous plongera dans le noir."


    Une lueur sombre vint tournoyer devant les deux individus. Un homme apparut, c'était Xark! Quel heureux hasard! Sauf qu'il a été invoqué dans les gradins et non dans l'arène(c'est original ça). Il n'apparut pas seul, il y avait une moitié d'armoire et le tortionnaire tenait un bras arraché par la mains, sans doute celle du marchand. On ne sait pas... Nous avons en face de nous l'invocation la plus raté de l'histoire de l'invocation, un cas d'école. Énervé par cette situation le nécromancien chevelu, mis un coup de pied à Xark et le fit tomber dans l'arène. Sa chute se tenait juste au dessus d'une sorte de femme-chat. Xark ne lâcha pas le bras arraché qu'il tenait, il voulait absolument sa paume...
    avatar
    Dar Xin
    Membre occasionel

    Messages : 81
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Dans l'Ombre

    Re: L'Arène...

    Message par Dar Xin le Ven 19 Nov 2010 - 18:53

    Derrière Elyse se disputent des Mages, l'un d'eux lance une incantation mais visiblement rien, du moins ce fut ce qu'Elyse pensa, ce juste avant qu'une ombre se forme sous ses pieds, quelque chose lui tombait dessus.

    Qu'est-ce que ça peut être ?

    Se demanda-t-elle avant de réagir et s'écarter sur la droite.

    *Badaboum*

    Elyse tourne la tête et voit un homme vêtu d'une cape noire et... Tenant un bras dans la main droite.

    Voilà qu'ils se battent et jettent les leurs dans l'arène, mais qu'est-ce qu'il fait avec un bras ?
    avatar
    Nelrik Chumba
    Membre occasionel

    Messages : 25
    Date d'inscription : 30/10/2010
    Localisation : Dans un lieu déserté a cause des miasmes qu'il dégage

    Re: L'Arène...

    Message par Nelrik Chumba le Sam 20 Nov 2010 - 14:08

    Nelrik ne suivit pas vraiment la suite des évènements, car, face à lui, une chose avait retenue son regard - et mit en veille son esprit :
    Un homme braquait sur lui son épée...

    Menace ? Menace détectée,procédure d'autodéfense activée, la cible doit être éliminée, mode berserk mis en place, réflexion = annihilée.
    Alors que l'esprit de Nelirk lançait la procédure de préservation, les yeux de ce dernier,braqué sur celui qui pensait pouvoir l'éliminer, se firent vagues, le temps que sa conscience s'efface devant sa rage meurtrière puis, soudain, une paire de sourcils se fronça,des pupille se dilatent, une paire de lèvre molle se retroussèrent sur un jeu de dents tordues et jaunâtres dans un rictus de rage. Dans un grognement, il apostropha son adversaire.

    « Ainsi, fou que tu es, tu me défis ? »

    Ses doigts se crispèrent sur son arme, la lame ancestrale de... enfin, sa brosse de bain. Prenant la garde de l'envol-de-la-grue-dans-les-marais-éclairés-par-les-derniers-rayons-gémissants-du-soleil-couchant-dans-les-ténèbres-de-la-nuit-naissante.Puis, soudain, il chargea, hurlant comme un damné, prêt à en découdre, son arme derrière lui, tenue a deux mains, prête a occire son adversaire.

    « Tu vas gouter aux milles-lunes-du-pays-lointains-ou-le-soleil-d'or-ne-se-lève-que-pour-bruler-les-inconstants-pacifistes-de-l'ordre-rouge-des-lotus-sacré-de-la-tour-d'ébène!

    Technique presque aussi compliquée à dire qu'à effectuer, ses muscle se bandèrent,ses cheveux, encore humide de sa tentative de lavage, voletant derrière lui dans sa folle charge. Soudain, sa brosse se mis en mouvement, décrivant des figures compliquées,moulinet indescriptible de difficulté, feintant de tout côté,l'onde de ses frappe faisant voler le sable fin de l'arène en tout sens tandis qu'une litanie guerrière s'échappait des lèvres de Chumba dont les yeux, fous, étaient révulsés, ne laissant apparaître que le blanc de leur folie. Puis, soudain, l'attaque vint, un coup vertical, avec la puissance d'une météorite, le tranchant d'un sabre, la force du tigre, l'agilité du singe, la ruse du renard, la vitesse du guépard et la précision de la taupe... hein?

    Dans une terrible explosion, la brosse de bain, enflammée par la friction, frappa le piment géant.Le sable de l'arène fut projeté en tout sens, dans ce nuage de poussière, le pauvre piment fut désintégré,réduit à l'état d'atome par la puissance de la frappe, la brosse elle aussi, n'ayant pu résister à la puissance qu'elle canalisait, se brisa lors de la frappe.
    Nelrik se retrouva donc, épuisé,dans un nuage de sable, armé d'un morceau carbonisé de bosse de bain... couvert de pâte a piment...

    « HAAAAA MES YEUUUUUUX ÇA PIQUEEEEE ! »
    avatar
    Xark O'Fannigan
    Niveau 1

    Messages : 61
    Date d'inscription : 04/10/2010
    Localisation : Localisation: Localisation: Localisation: Localisation:

    Re: L'Arène...

    Message par Xark O'Fannigan le Sam 20 Nov 2010 - 18:18

    Xark atterit et manqua de peu d'écraser la féline avec son séant majestueux. A peine eut-il le temps de rependre ses esprits et d'analyser la situation qu'il se prit une salve de sable en pleine face. D'une réaction vive et non-moins réfléchis, il se protégea des projections avec sa cape. Il entendit un hurlement de souffrance derrière le brouillard de sable qui s'était installé dans l'arène:

    -HAAAAA MES YEUUUUUUX ÇA PIQUEEEEE !

    Le tortionnaire sentit un petit plaisir l'envahir, il commença par se laisser guider. Xark se ressaisit, il se précipita sur sa sacoche pour trouver un médicament qui calmerait ses ardeurs meurtrières. Le remède n'y était plus, il regarda en direction des mages et vit le chevelu rire de son infortune tenant le remède à sa démence dans la mains.

    -Bon d'accord, j'ai pigé... Ils veulent un massacre...


    Sitôt, il se releva, laissa tomber le bras. Ses yeux étaient emplis d'une folie sans noms. Il banda ses mains... Une fois l'action exécuter, il tapa son poings gauche dans la paume droite. L'encapuchonné se tourna alors vers la femme aux oreilles de chat. Il ne savait pourquoi, la vue de cette attribue l'énervait de plus en plus. Le brouillard de sable commençait à se dissiper. Il souleva le bras avec son pied, fit un geste bref et rattrapa le bras qu'il venait de projeter en hauteur. Son talon prit une amorce vers l'arrière, il lança le bras en direction du visage de Dar Xin puis se mit à courir vers cette dernière. Il était proche, il arma son poing gauche couvert de bandage. Il était à 2 mètres de la femme, le bras, lui, devait finir sa course et gêner sa proie.
    avatar
    Val Zorastore
    Niveau 2

    Messages : 100
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 24
    Localisation : Lyon

    Re: L'Arène...

    Message par Val Zorastore le Sam 20 Nov 2010 - 22:51

    Val avançait vers le ver ennorme qui se relevait avec nonchalance pour se dresser sur ses courts membres. Il était trop loin et trop préocupé pour se soucier de ce qu'il disait. Toujours est-il qu'il le voyait menacé d'une épée. La laideur irréelle de Nelrik le lui rendit automatiquement sympathique et Val était pret à défendre l'homme désarmé. Mais il n'avait pas besoin d'aide et suite à une gesticulation insensée, le gros légume qui trônait au centre de l'arène explosa.




    Val fut projeté à terre par la puissance de l'explosion et son ventre lui fit mal à nouveau. Au sol, il pouvait voir sur les gradins un elfe barde qui n'avait rien à faire là. La présence de la poésie en ce lieu de sang agaçait Val. De l'autre coté de l'arène, un homme s'en prenait à une étrange créature. La singularité excécrait Val... La laideur lui plaisait parce qu'il s'y retrouvait, mais ceux qui s'enorgueuillaient de leurs différences lui faisaient courir le sang dans la poitrine.


    Une fois relevé, il ne savait que choisir, aider le grassouillet ou donner une petite leçon de savoir vivre à la créature de l'autre coté ? Ne sachant pas ce qu'il faisait au milieu d'une arène ni s'il était censé combattre ou non, il préféra porter assistance à qui pouvait en avoir besoin. Surement l'homme à la brosse de bain pourrait lui dire ce qu'il faisait là, il lui fallait donc l'aider.

    Val fit quelques pas en direction d'Armand qui avait aussi été surpris par l'explosion. Quelques pas avant de sentir ses boyeaux se retourner. Il tacha de n'en rien laisser paraître et dit d'une voix rauque où la rudesse parvenait mal à cacher la douleur :
    - L'Homme, pourquoi t'en prends-tu à celui-ci qui n'est pas capable de couvrir ce qui pourrait presque être sa virilité ? N'as-tu donc aucune honte ?

    Il dit et alors qu'il s'approchait, une odeur nauséabonde se fit sentir malgré son faible odorat...
    avatar
    Étunim
    Niveau 1

    Messages : 60
    Date d'inscription : 18/10/2010
    Age : 24
    Localisation : En haut d'un pommier décharné, sur le sommet de la montagne, par delà les nuages, près des étoiles.

    Re: L'Arène...

    Message par Étunim le Dim 21 Nov 2010 - 2:15

    Gogolgothor n'était pas très fort. Il n'avait jamais tellement apprécié le sport. Et dans cette arène, il craignait la mort. Heureusement, quand il avait besoin de faire des efforts, le lait de chèvre lui apportait réconfort. Il s'abreuva donc de ce support qu'il avait en gourde. Tous ces nutritifs apports lui permirent de préparer un sort pour invoquer des renforts.

    « Aorbor cordoreor forgor ! Horior jorkorlor mornor ! Oorporqorrorsortor... Uor ! Vor ! Wor... Xoryor ! Zor... Val Zorastore !»

    Et soudain des étincelles d'argent s'échappèrent des mains flasques de l'homme aux longues oreilles, souvenir d'un lointain forgeron barbu et annonce d'un prochain elfe chevelu. Les étincelles se rassemblèrent et prirent consistance et forme d'un gobelin. Gobelin de métal animé. Gobelin golem et pensant.

    « Pilmich tir slividpink ! Piki-chiiiiiii ! »

    Pikichi ne comptait pas seulement servir de décor. Il s'installa près de son maître et attendit tel un alligator. Il devait bien le protéger puisque ce dernier en était bien incapable tout seul sans ressorts.
    avatar
    Dar Xin
    Membre occasionel

    Messages : 81
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Dans l'Ombre

    Re: L'Arène...

    Message par Dar Xin le Dim 21 Nov 2010 - 13:41

    La situation devint des plus grotesque possible tandis que le vers, aprés s'être adressé au piment géant, se jeta dessus armé d'une brosse de bain. c'est là qu 'Elyse remarqua qu'il ne faut pas toujours se fier aux apparances, tandis qu'il cours, le vers fait des mouvements tous plus inutiles les uns que les autres et envoie voler le sable sur sillage.

    Elyse eu vite réagis, avant même de voir le vers désintégrer le piment dans un immense nuage de sable et de poudre de piment. Elle se protégea d'une barrière de glace en forme de tube qui l'entoure entièrement et la protège sur deux mètres de haut et, par précaution, elle mit les bras devant son visage.

    Sur sa gauche l'homme vêtu d'une cape noire s'est relevé.

    Bon d'accord, j'ai pigé... Ils veulent un massacre...

    Telles fut ses paroles avant qu'il se jette sur la barrière de glace armé d'un bras.

    - Il n'est pas sérieux ? s'attaquer à une barrière de glace de niveau trois avec un bras...

    Et pourtant c'était bel et bien le cas, l'homme se présipitait à sa perte armé d'un bras.
    avatar
    Armand De Réas
    Niveau 2

    Messages : 117
    Date d'inscription : 28/10/2010

    Re: L'Arène...

    Message par Armand De Réas le Lun 22 Nov 2010 - 17:23

    A peine Armand avait-il défié la Chose que celle-ci s'était mise à le charger, brosse de bain en main. Quelle étrange sensation que de voir courir vers soi une chose flasque et informe!
    Armand s'étonnait d'une telle promptitude à la réaction de la part d'une entité abstraite, qui, si elle avait été créé par un artiste, aurait été digne d'être exposé en bonne place dans un musée contemporain avec un sous-titre original tel que "Misère Humaine", "Les ravages de la vie" ou encore "L'oeuf après impact".
    Peut-être le spermatozoïde qui avait permis sa conception avait-t-il des penchants d'artiste contemporain. Ce qui revenait à se poser la question essentielle : "les spermatozoïdes sont-ils conscients?"

    Armand en était là de ses réflexions, oubliant presque l'odeur qui chargeait dans sa direction en même temps que son maître, lorsque Nelrik enclencha la phase finale de son attaque.
    C'est dans un mélange de fascination-dégoût-curiosité qu'Armand observa Nelrik s'abattre sur le navet géant, tel le roi des crapauds fondant vers sa proie.
    L'explosion qui s'ensuivit rappela à Armand à quelle point la vie était fragile, même pour un navet géant. Puis il fut enseveli par de la bouillie de navet.

    Il commença à ramper tant bien que mal en dehors de la zone sinistré, ne se retournant pas au cri d'un blessé ("HAAAAA MES YEUUUUUUX ÇA PIQUEEEEE !"). Lorsqu'enfin il se croyait sortit d'affaire, il atteignit ... un pied.

    Levant la tête, la personne à qui appartenait ce pied s'adressa à lui :
    " L'Homme, pourquoi t'en prends-tu à celui-ci qui n'est pas capable de couvrir ce qui pourrait presque être sa virilité ? N'as-tu donc aucune honte ?"
    Se rendant compte de sa situation (ramper dans de la bouillie de navet) et se rappelant son statut d'être humain, il se releva précipitamment, fit une brève révérence à son nouvel interlocuteur puis répondit :
    "N'avez-vous pas remarqué que l'animal puait?"
    Pour illustrer ses dire, il actionna son nez pour que celui-ci renifle l'atmosphère.
    Mais à sa grande surprise, point d'odeur nauséabonde! Il ne sentait que l'odeur du... navet. Une odeur très forte, certes, mais pas aussi dérangeante.
    "Intéressant, murmura-t-il pour lui même. Il semblerait que l'action du navet ait annulé l'odeur maligne de la Chose..."
    Il porta à ses lèvres un peu de bouillie résultant de l'explosion et ... fut très surpris par son goût!
    Se retournant vers son interlocuteur, il déclara :
    "Monsieur, je crois qu'il nous est possible de démarrer une activité fort lucrative, si cela vous intéresse!"
    avatar
    Xark O'Fannigan
    Niveau 1

    Messages : 61
    Date d'inscription : 04/10/2010
    Localisation : Localisation: Localisation: Localisation: Localisation:

    Re: L'Arène...

    Message par Xark O'Fannigan le Mer 24 Nov 2010 - 17:07

    L'homme couru vers son ennemie toute désignée, il lança le bras. Xark ne se rendit pas compte qu'elle venait de faire apparaitre une barrière de glace autour d'elle. Le bras qu'il avait lancé auparavant ricocha bêtement contre la glace. Le tortionnaire eut un sourire sourire narquois en voyant la scène. Il continua sa course droit vers le mur de gèle. *C'est le moment de tester un truc* Le poing qui était toujours armé laissa échapper des vapeurs noires teintées de violet.

    Arrivé devant la manifestation de souffle de vie. Son poing noir toucha la barrière, on entendit un craquement organique. La glace froide et blanche s'obscurcit subitement, on entendit un deuxième craquement, celui de la glace qui se fissure. Xark venait de se fracturer le poignet mais il était à 1 mètre de sa cible. La barrière de glace s'effondra. La douleur de son poignet le faisait horriblement souffrir mais l'adrénaline que lui procurait la souffrance le rendait horriblement plus vif et fort qu'auparavant à cause de son empathie malsaine. Il continua d'avancer et était prêt a assené la femme chat un coup de poing au visage dont lui seul avait le secret.


    [HRP: Faire une barrière de glace niveau 3 au niveau 1 sans talent en magie, j'trouve ça un peu "just".]
    avatar
    Dar Xin
    Membre occasionel

    Messages : 81
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 28
    Localisation : Dans l'Ombre

    Re: L'Arène...

    Message par Dar Xin le Mer 24 Nov 2010 - 18:12

    Scène à laquelle il fallais s'attendre, le bras n'eu aucun effet sur la barrière de glace, mais l'homme continuais sa course le point en avant, une lueur noire apparut englobant son point.

    - Ho non pas sa !!

    Sentant le coups venir Elyse recula et se retrouva logiquement aculée à la barrière de glace, le point de l'homme finit sa course sur la barrière, le premier bruit qu'entendis Elyse fut celui des os de la main qui se brissaient.

    Ouille Ouille Ouille, j'aimerais pas être à sa place

    Elyse prit un air quelque peut effrayé malgré celà car le second bruit fut celui de la barrière de glace qui se craquelait pour finalement se briser en éclats brillant.

    - Faut pas que je reste là

    Dit-elle tandis que son adversaire la regarde, un sourire sadic aux lèvre et le poing en sang, Elyse n'eu pas le temps de réagir que celui-ci reprit sa course pour la fraper, cet homme doit être un sadomaso pour s'appreter à fraper avec le poing récement cassé, mais ce n'était pas le moment de réfléchir à ce genre de détails futile.
    Elyse tenta de s'esquiver mais reçu le poing en pleine figure et fut projeter à une dixaine de centimètres, Elyse s'en était douté en voyant la lueur noire autour de son poing, l'homme est également un adhepte de la magie.

    [HRP j'ai précisé dans un de mes postes précédents que mon personnage était une élève de niveau 3 en magie, deplus je rappelle que dans l'Arène tout les coups son permit =p ]
    avatar
    Val Zorastore
    Niveau 2

    Messages : 100
    Date d'inscription : 17/10/2010
    Age : 24
    Localisation : Lyon

    Re: L'Arène...

    Message par Val Zorastore le Mer 24 Nov 2010 - 19:16

    "Monsieur, je crois qu'il nous est possible de démarrer une activité fort lucrative, si cela vous intéresse!"


    Ah. 
    La tournure que prenait les évènements était singulière. Il venait menacer un homme et ce dernier le traitait avec déférence... Il lui proposait même... Val n'était pas sur de comprendre... De goûter la visqueuse matière qui s'était échappée du légume géant. Etait-ce un piège quelconque ? Son interlocuteur avait pourtant l'air sérieux...

    Val se pencha pour toucher du doigt de liquide opaque. Il porta son doigt à sa bouche après une hésitation... Le goût était fameux. Surprenant. Il sourrit et se pencha pour gouter plus du jus de la chose.

    Comment vous appelle-t-on ? demanda Val à l'intention de celui qui l'avait invité à se restaurer.


    Alors qu'il prononçait ces paroles, il vit quelques magiciens s'affoler sur les gradins / bancs blancs et son estomac lui cria de ne surtout rien avaler. Mais le goût qui lui restait dans la bouche lui fit frémir les papilles et boir un peu ne pouvait pas lui faire de mal... D'une certaine façon, il ne pouvait pas faire autrement que de boir un peu plus de jus...
    avatar
    Étunim
    Niveau 1

    Messages : 60
    Date d'inscription : 18/10/2010
    Age : 24
    Localisation : En haut d'un pommier décharné, sur le sommet de la montagne, par delà les nuages, près des étoiles.

    Re: L'Arène...

    Message par Étunim le Mer 24 Nov 2010 - 21:35

    Gogolgothor s'ennuyait et, pire encore, il ne lui restait pas une seule goutte de son précieux lait de chèvre. Alors Pikichi, qui s'ennuyait aussi, et pire encore car il ne restait pas à son maître une seule goutte de son précieux lait de chèvre, dévissa sa tête et la lança dans les airs. Les oreilles du gobelin s'agitèrent alors, lui permettant de voler sur quelques mètres avant de se poser délicatement dans la poussière et d'agiter frénétiquement ses pavillons pour se traîner lentement, par à coups, jusqu'au niveau des deux gastronomes.

    Contenu sponsorisé

    Re: L'Arène...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep 2017 - 9:29